Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > PJ HARVEY & JOHN PARISH – A Woman A Man Walked By (2009)

PJ HARVEY & JOHN PARISH – A Woman A Man Walked By (2009)

PJ HARVEY & JOHN PARISH - A Woman A Man Walked By (2009)1. Black Hearted Love
2. Sixteen, Fifteen, Fourteen
3. Leaving California
4. The Chair
5. April
6. A Woman a Man Walked By/The Crow Knows Where All the Little Children Go
7. The Soldier
8. Pig Will Not
9. Passionless, Pointless
10. Cracks in the Canvas

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 27 mars 2009 / Label : Island Records – Universal / Pays d’origine : Royaume-Uni

On ne compte plus le nombre de fois où l’on a cité PJ Harvey comme référence parmi nos chroniques depuis 5 ans. Une influence majeure pour tant d’artistes. A l’heure où arrive son nouvel album en compagnie de son complice John Parish, on comprend vite une chose : souvent copiée, jamais égalée. PJ Harvey, en reine incontestable du Rock, reprend une fois de plus sa place sur un trône chèrement convoité et si fièrement gagné.

On peut dire que ces deux là font la paire ! Evidemment après le très réussi ‘Dance Hall At Louse Point’ sorti en 1996, l’annonce de cette nouvelle collaboration a fait l’effet d’une bombe. Et le résultat est tout simplement renversant. La symbiose parfaite entre les compositions de John Parish et la voix de PJ Harvey. Et une fois encore cette dernière tient ses promesses : ne jamais tomber dans la facilité. En effet, même si cet album est, en un sens, estampillé PJ Harvey, il ne tombe pas dans la redite mais offre un complément indispensable à la première œuvre du duo.

‘Black Hearted Love’ annonce la couleur et place la barre très, très haute. Un titre au riff décoiffant, à la tension palpable et permanente. Un refrain irrésistible qui nous rappelle les débuts d’une rage légendaire de la chanteuse du Dorset. John Parish pour sa part n’est pas seulement son complice, mais fut longtemps son mentor. De 10 ans son aîné, il lui a communiqué son savoir et son jeu de guitare si particulier. Il semble ici s’en donner à cœur joie pour satisfaire les envies de rugir de PJ Harvey.

La suite est à la hauteur des espérances : ‘Sixteen, Fifteen, Fourteen’ brouille déjà les pistes avec ses sonorités Blues Folk qui sont ici un cocon parfait pour accueillir une nouvelle fois le chant, avec que le titre ne décolle complètement sur un refrain envoûtant.  On retrouve cette ligne musicale très ‘Roots’ tout au long de l’album, sur le plus planant ‘Leaving California’, sur la ballade ‘April’ où Polly Jean prend une voix ‘cassée’, usée, ‘The Soldier’ et son ukulélé, ou l’atmosphérique ‘Passionless, Pointless’.

Mais l’urgence reste la caractéristique principale de ce disque. Et l’expérimentation aussi, comme le démontre le surprenant ‘The Chair’ sur lequel se superposent des mélodies qui semblent totalement étrangères les unes des autres, mais dont le mariage offre un résultat enivrant. Et puis il y a ce morceau qui donne son titre à l’album: ‘A Woman A Man Walked By / The Crow Knows Where All The Little Children Go’. Pour une fois on ose la seule comparaison possible avec PJ Harvey : Patti Smith. Un chant grave, éreinté, une ambiance presque tribale, le résultat est aussi réjouissant que le titre torturé. Enfin ‘Pig Will Not’, un titre aux réminiscences de ‘Sheela- Na-Gig’, peu avant la fin de l’album, s’inscrit dans la même  lignée. Et pourtant, cet album si brut de décoffrage se termine par la plus douce des conclusions, le très posé ‘Cracks In The Canvas’, un titre plein de mélancolie.

Que dire si ce n’est que PJ Harvey et John Parish s’imposent encore une fois, sans compromis,  avec une classe redoutable. A la fois accrocheur et déroutant, direct et imaginatif, ‘A Woman A Man Walked By’ marque un retour aux sources qui tranche radicalement avec le dernier opus de la demoiselle. Voici une œuvre qui devrait faire date et, accessoirement, l’un des albums de l’année.

Titres conseillés: Black Hearted Love, Sixteen Fifteen Fourteen, April, A Woman A Man Walked By / The Crow Knows Where All The Little Children Go, Pigs Will Not

Pour plus d’infos :

Chroniques :

Let England Shake (2011)
White Chalk (2007)
The Peel Sessions 1991 – 2004 (2006)
Uh Huh Her (2004)
Stories From The City, Stories From The Sea (2000)
To Bring You My Love (1995)

Lire le compte-rendu du concert au Bataclan, Paris, le dimanche 17 mai 2009
Lire le compte-rendu du concert au Zénith, le mercredi 23 juin 2004 / Galerie photos

http://www.pjharvey.net/
http://www.facebook.com/PJHarvey
https://twitter.com/pjharveyuk

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top