Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > SÓLEY – We Sink (2011)

SÓLEY – We Sink (2011)

SÓLEY - We Sink (2011)1. I’ll Drown
2. Smashed Birds
3. Pretty Face
4. Bad Dream
5. Dance
6. And Leave
7. Blue Leaves
8. Kill The Clown
9. Fight Them Soft
10. About Your Funeral
11. The Sun Is Going Down I
12. The Sun Is Going Down II
13. Theater Island

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 2 septembre 2011 / Label : Morr Music / Pays d’origine : Islande

En lisant son prénom, on ne savait pas encore vraiment qui elle était. En revanche, en lisant son nom, on savait au moins d’où elle venait : Sóley Stefánsdóttir, « la fille de Stefan », est une chanteuse islandaise dont la carrière a plus été marquée pour le moment par sa participation au sein des groupes Seabear et  Sin Fang. En solo, elle n’avait sorti à ce jour qu’un EP l’an dernier intitulé ‘Theater Island’, qui comprenait déjà des morceaux qui allaient faire partie de cet album.

Une sensibilité à fleur de peau. C’est certainement à cela que l’on pense la première fois que l’on entend ces mélodies douces amères qui nous emportent en un rien de temps. « I’ll Drown », nous dit-elle d’ailleurs sur le titre d’ouverture. On se retrouve en effet englouti sous l’émotion qui nous submerge à travers cette chanson rêveuse au tempo lent, comme l’ensemble du disque que l’on pourrait décrire entre Folk, Lo-Fi et (un peu) électronique.

‘We Sink’ fait partie de ces œuvres d’apparence modestes qui nous laissent sans voix. Elle enfonce le clou sur ‘Smashed Birds’, un titre à dominante Folk / guitare acoustique où elle nous raconte qu’elle tue des oiseaux pour se faire une robe avec leurs plumes. Une histoire de vengeance amoureuse en fait, où elle s’attaque aux vestiges d’une union passée. La douce voix de Sóley rend cette histoire aussi captivante qu’émouvante. Et c’est peu dire lorsqu’elle enchaîne sur ‘Pretty face’, du même acabit, qui laisse apparaître quelques ressemblances avec Agnes Obel. Jusque sur la pochette de ce disque en fait, aux couleurs vieillies. C’est d’ailleurs cet artwork très réussi qui avait tout d’abord attiré notre attention, on ne le regrette pas.

En l’espace de 13 titres plus touchants les uns que les autres, Sóley construit un univers d’une rare intensité, avec parmi ses autres plus beaux moments ‘Blue Leaves’, à mi-parcours, joué au piano comme une grande partie de ses compositions. Etonnamment, le morceau musicalement  le plus enjoué du disque  – toutes proportions gardées – s’intitule ‘About Your Funeral’, une chanson que l’on verrait bien figurer sur une B.O. de Tim Burton. Il faut tout de même ajouter que plus l’écoute avance, plus l’album prend un ton expérimental et atmosphérique, de ‘Fight Them Soft’ à ‘The Sun Is Going Down I’, ce qui la rapproche finalement de ses pairs nordiques, comme les ‘Vespertine’ de Björk où les œuvres de Sigur Rós.

Quoiqu’il en soit, ‘We Sink’ est une formidable découverte, une œuvre dont la beauté froide n’a pas fini de nous fasciner.

Titres conseillés :  I’ll Drown, Smashed Birds, Pretty Face, Blue Leaves, About Your Funeral, The Sun Is Going Down II,  Theater Island

Pour plus d’infos :

http://www.facebook.com/soleysoleysoley
http://www.morrmusic.com/

Vous aimerez aussi…

  • AGNES OBEL – Philharmonics (2010)
  • BJÖRK – Vespertine (2001)
  • BLUE ROSES – Blue Roses (2009)

AGNES OBEL - Philharmonics (2010)BJÖRK - Vespertine (2001)BLUE ROSES - Blue Roses (2009)

Laisser un commentaire

Top