Vous êtes ici
Accueil > À la une > WILLOW – Empathogen (2024)

WILLOW – Empathogen (2024)

WILLOW - Empathogen (2024)1. Home (Feat. Jon Batiste)
2. Ancient Girl
3. Symptom Of Life
4. The Fear Is Not Real
5. False Self
6. Pain For Fun (Feat. St. Vincent)
7. No Words 1 & 2
8. Down
9. Run!
10. Between I And She
11. I Know That Face.
12. b i g f e e l i n g s

Date de sortie : 3 mai 2024 / Label : Three Six Zero Recordings / Pays d’origine : Etats-Unis

Être « fils ou fille de » ouvre parfois bien des portes et vous prédestine à une carrière toute tracée. Pour Willow Smith, l’écrasante célébrité de son père aurait pu totalement l’écraser, ou la cantonner à copier le Hip-Hop mainstream de papa et faire des apparitions sur le grand ou petit écran. Mais il est évident qu’elle a vite voulu sortir du carcan familial, tout en conservant pour elle tous ses atouts, car Willow est indéniablement une enfant de la balle.

Après une apparition au cinéma dans « Je suis une légende » auprès de Will Smith à l’âge de 7 ans, elle sort son premier single à 10 ans sur le label de Jay-Z, Roc Nation. Mais son univers allait déjà bien au-delà du Rap et du R&B, sa mère l’actrice Jada Pinkett Smith étant la chanteuse du groupe de Nu Metal groupe Wicked Wisdom. Résultat : Willow ne connaît pas de frontières musicales et s’essaie à presque chaque album à un nouveau genre. Et du haut de ses 23 ans elle affiche déjà une vaste discographie avec six albums studio !

Ses deux derniers en date, « Lately I Feel Everything » et « Coping Mechanism » affichaient un style clairement Rock, Pop-Punk, Emo. Aujourd’hui l’américaine rebat totalement les cartes et nous montre toute l’étendue de ses capacités avec un disque qui lorgne bien plus vers le Jazz, avec son lot de prouesses rythmiques et vocales, notamment sur le formidable titre d’introduction « Home » où se chevauchent d’élégantes harmonies vocales. Elle n’oublie pourtant jamais de faire en sorte que ses compositions soient accessibles, avec des refrains plus Pop et Soul comme celui de « False Self », avant de replonger dans un style 100% Jazz sur « No Words 1&2 ». Elle sait aussi très bien s’entourer, notamment de Jon Batiste qui a co-écrit et participe au titre « Home », et de St. Vincent qui chante avec elle sur l’excellent « Pain For Fun », sans oublier le final « Big Feelings » où Willow donne encore une fois de la voix.

Si l’on savait déjà que Willow était capable de sortir des sentiers battus, « Empathogen » constitue une formidable surprise par son audace, sa maîtrise, sa liberté, son choix de ne pas tomber dans la facilité et de nous embarquer dans une aventure musicale personne et singulière. Un disque coup de cœur.

Pour plus d’infos :

https://willowsmith.com/
https://www.facebook.com/WILLOW
https://www.instagram.com/willowsmith/
https://twitter.com/OfficialWillow/

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top