Vous êtes ici
Accueil > À la une > Chroniques express #10 : The Orielles, Best Coast, Courtney Barnett, Isobel Campbell, The Ballroom Thieves…

Chroniques express #10 : The Orielles, Best Coast, Courtney Barnett, Isobel Campbell, The Ballroom Thieves…

THE ORIELLESBEST COASTCOURTNEY BARNETTISOBEL CAMPBELLTHE BALLROOM THIEVES

THE ORIELLES - Disco Volador (Royaume-Uni - Heavenly Recordings - 28 février 2020) BEST COAST - Always Tomorrow (Etats-Unis – Concord Records – 21 février 2020) COURTNEY BARNETT - MTV Unplugged (Australie - Marathon Artists - 6 décembre 2019 / sortie physique 21 février 2020) ISOBELL CAMPBELL - "There Is No Other" THE BALLROOM THIEVES - Unlovely (Etats-Unis - Nettwerk Records – 14 février 2020)

 


THE ORIELLES - Disco Volador (Royaume-Uni - Heavenly Recordings - 28 février 2020)

THE ORIELLES – Disco Volador (Royaume-Uni – Heavenly Recordings – 28 février 2020)

Arrivés sur le label Heavenly Recordings à un très jeune âge (de 17 à 20 ans), The Orielles remettent le couvert deux ans après « Silver Dollar Moment » avec un album sur lequel leur goût pour le psychédélisme se confirme, mais avec une bien meilleure maîtrise de leurs envies. Loin de s’éparpiller, le trio du Yorkshire réinvente à sa manière les codes de l’Indie Rock, avec cet album aventureux qui doit autant à la riche culture musicale britannique qui pourrait remontrer des Beatles à la scène actuelle. Le résultat ne ressemble vraiment à rien d’autres qu’à eux-mêmes, et toujours pour le meilleur.

http://theorielles.co.uk/https://www.facebook.com/theorielles/https://twitter.com/theorielles



BEST COAST - Always Tomorrow (Etats-Unis – Concord Records – 21 février 2020)

BEST COAST – Always Tomorrow (Etats-Unis – Concord Records – 21 février 2020)

Si cinq années se sont écoulées entre ce nouvel album de Best Coast et « California Nights », la première écoute vous donnera peut-être l’impression que rien n’a changé chez le duo Californien. Et pourtant tout est différent : Bethany Cosentino le crie haut et fort, depuis qu’elle est sobre, « tout a changé ». Les trois premières pistes de l’album nous plongent donc dans ses textes personnels, bercés par le plaisir de « s’en être sortie » et une musique toujours très familière, entre surf rock et shoegaze, qui n’a rien perdu de sa simplicité, ni de son efficacité.

http://www.bestcoast.us/http://www.facebook.com/bestcoasthttp://twitter.com/best_coast

Lire la chronique de ‘Fade Away’ (2013)
Lire la chronique de ‘The Only Place’ (2011)



COURTNEY BARNETT - MTV Unplugged (Australie - Marathon Artists - 6 décembre 2019 / sortie physique 21 février 2020)

COURTNEY BARNETT – MTV Unplugged (Australie – Marathon Artists – 6 décembre 2019 / sortie physique 21 février 2020)

Vu d’ici, les MTV Unplugged nous ramènent au siècle dernier, lorsque des groupes devenus mythiques comme Nirvana enregistrèrent des sessions gravées dans la mémoire collective. Mais le concept est toujours bien vivant, que ce soit aux Etats-Unis, ou ici en Australie, où Courtney Barnett a donné un concert unique et très spécial dans sa ville natale de Melbourne. Entre versions revisitées de certaines de ses chansons, et des reprises d’Archie Roach, Seeker Lover Keeper et surtout du fameux « So Long, Marianne » de Leonard Cohen, Courtney s’est entourée de quelques guests : Paul Kelly, Marlon Williams et Evelyn Ida Morris. Avec en prime une chanson inédite (« Untitled (Play It on Repeat) ») qui font de ce live une parenthèse touchante dans une carrière déjà bien remplie.

http://courtneybarnett.com.au/https://www.facebook.com/courtneybarnettmusichttps://twitter.com/courtneymelba

Chroniques :

COURTNEY BARNETT & KURT VILE – Lotta Sea Lice (2017)
Sometimes I Sit And Think, And Sometimes I Just Sit (2015)

Le Bataclan, Paris, samedi 9 juin 2018 : galerie photos
La Gaîté Lyrique, Paris, samedi 5 décembre 2015 : galerie photos



ISOBELL CAMPBELL - "There Is No Other"

ISOBEL CAMPBELL – There is No Other… (Royaume-Uni – Cooking Vinyl – 7 février 2020)

Il y a un temps fou qu’Isobel Campbell n’avait plus sorti d’album. Depuis son dernier disque collaboratif avec Mark Lanegan pour être exact, « Hawk » sorti en 2010. Mais l’ex-chanteuse de Belle and Sebastian n’a rien perdu de son savoir-faire. « There is No Other… » est n’est probablement pas éloigné de ses anciens albums sur la forme mais il l’est plus sur le fond. Prêt depuis 2014, cet album s’est vu repoussé suite à de nombreux aléas. Des épreuves de la vie qui ont forcément marqué de leur empreinte cette œuvre toujours douce dans ses ambiances mais très réaliste dans ses textes (dont le final à point nommé « Below Zero »).

https://isobelcampbell.com/https://www.facebook.com/IsobelCampbellMusichttps://twitter.com/isobel_campbell



THE BALLROOM THIEVES - Unlovely (Etats-Unis - Nettwerk Records – 14 février 2020)

THE BALLROOM THIEVES – Unlovely (Etats-Unis – Nettwerk Records – 14 février 2020)

The Ballroom Thieves est un trio Folk-Rock originaire de Boston qui a déjà sorti deux albums depuis 2015. Musicalement proches de quelques orfèvres de l’Indie Folk tels que Mumford & Sons, ce groupe alterne ballades chorales et poétiques portées par la voix de la violoncelliste Calin “Callie” Peters et d’autres titres plus ancrés dans leurs racines américaines avec le chant plus Soul du guitariste Martin Earley qui évoque Cold War Kids. Cette collection de chansons est très variée, très orchestrée aussi, mais sa production lui donne également une belle énergie live qui fait tout le charme de ce disque qui tire néanmoins son épingle du jeu dans ses passages les plus dépouillés, notamment « Pendulum » et « Homme Run ».

http://www.ballroomthieves.com/https://www.facebook.com/ballroomthieveshttps://twitter.com/BallroomThieves


Laisser un commentaire

Top