Vous êtes ici
Accueil > À la une > COURTNEY BARNETT – Things Take Time, Take Time (2021)

COURTNEY BARNETT – Things Take Time, Take Time (2021)

COURTNEY BARNETT - Things Take Time, Take Time (2021)1. Rae Street
2. Sunfair Sundown
3. Here’s The Thing
4. Before You Gotta Go
5. Turning Green
6. Take It Day By Day
7. If I Dont Hear From You Tonight
8. Write A List of Things To Look Forward To
9. Splendour
10. Oh The Night

Date de sortie : 12 novembre 2021 / Label : Marathon Artists / Pays d’origine : Australie

Pour Courtney Barnett les albums se suivent et se ressemblent, mais seulement un peu. Certes, vous n’allez pas découvrir à l’écoute de « Things Take Time, Take Time » une Courtney Barnett totalement nouvelle, par contre vous allez certainement la redécouvrir sous un visage différent. Beaucoup plus posée qu’à l’époque de « Pedestrian at Best », l’Australienne a effectivement pris son temps et surtout celui de peaufiner encore un peu plus sa plume qui était pourtant déjà fort bien affûtée.

Et c’est certainement le texte qui prend le dessus : vous ne trouverez pas ici d’explosions sonores et de guitares très saturées, même si ce sont bien les cordes électriques qui se détachent en arrière-plan. Elle prend aujourd’hui un peu de recul après quelques années de succès et de tournées frénétiques. Un retour aux sources qui prend la forme d’une collection de chansons intimes, en quête de bien-être. C’est d’ailleurs ce qu’elle exprime sur « Rae Street » : ‘Le matin, je suis lente / Je traîne une chaise jusqu’à la fenêtre / Et je regarde ce qui se passe’. Elle dresse ensuite le constat de tout ce qu’elle observe, de cette société assoiffée de profits où tout va très – trop – vite.

Ce n’est pas le cas pour Courtney Barnett qui délivre ici une dizaine de compositions au tempo modéré, assez proches dans leur réalisation aux morceaux qu’elle avait écrits sur son album collaboratif « Lotta Sea Lice » avec Kurt Vile en 2017. De ce point de vue « Things Take Time, Take Time » est l’anti-album à tubes, mais peu importe car le plaisir est ailleurs. La mélancolie qui se dégage de ses chansons amoureuses et douces-amères telles que « If I Don’t Hear From You Tonight » est particulièrement touchante, tout comme la peur de solitude qu’elle exprime à la fin de « Sunfair Sundown ». A chaque fois, l’attachement aux êtres aimés, aux lieux familiers, à la veille d’un départ (d’une tournée ?) hantent ses chansons, ce que l’on ressent également bien sur « Before You Gotta Go ».

Pour ceux qui espèrent un peu plus de rythme, « Write a List of Things To Look Forward To » est probablement le plus proche de la Courtney Barnett des débuts, mais c’est aujourd’hui sa poésie et une certaine forme de romantisme qui l’emportent, avec une force d’attraction qui vous fera inexorablement revenir vers cet album, bien plus souvent qu’il n’y paraît à la première écoute. Un retour aux plaisirs les plus simples.

Pour plus d’infos :

Chroniques :

MTV Unplugged (2020)
Tell Me How You Really Feel (2018)
Courtney Barnett & Kurt Vile – Lotta Sea Lice (2017)
Sometimes I Sit And Think, And Sometimes I Just Sit (2015)

Le Bataclan, Paris, samedi 9 juin 2018 : galerie photos
La Gaîté Lyrique, Paris, samedi 5 décembre 2015 : galerie photos

http://courtneybarnett.com.au/
https://www.facebook.com/courtneybarnettmusic
https://twitter.com/courtneymelba

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top