Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > DAMIEN RICE – 9 (2006)

DAMIEN RICE – 9 (2006)

DAMIEN RICE - 9 (2006)1. 9 Crimes
2. The Animals Were Gone
3. Elephant
4. Rootless Tree
5. Dogs
6. Coconut Skins
7. Me, My Yoke + I
8. Grey Room
9. Accidental Babies
10. Sleep Don’T Weep

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 6 novembre 2006 / Label : 14the Floor Records – Heffa – Warner / Pays d’origine : Irlande

Je me souviens encore très bien de la première fois que je l’ai vu. C’était en 2002, à Dublin, au Whelan’s, petit pub mais surtout très bonne adresse pour les concerts indépendants. Il était là, seul avec sa guitare, pour nous assurer une première partie impromptue de Joseph Arthur. Devant un public peu nombreux surtout composé de Français qui n’osaient pas trop s’approcher de la scène. C’était l’époque à laquelle ‘O’, un album autoproduit, sortait tout juste en Irlande…

Quatre ans et deux millions d’albums vendus plus tard, Damien Rice est de retour le successeur du disque qui l’a finalement révélé au monde entier. Evidemment, beaucoup de monde l’attendait probablement au tournant à l’aube du cap difficile du second album. Le suspense ne durera pas longtemps… cette extraordinaire beauté qui faisait le charme de son premier album est toujours là ! Mais peut-être un peu moins intense…

C’est la voix de Lisa Hannigan qui nous accueille dès le début du disque. On est heureux de l’entendre, car on ne savait pas si celle-ci ferait toujours partie de l’aventure. Il faudra attendre une minute trente avant d’entendre à nouveau Damien, qui prend ici un ton très grave. ‘9 Crimes’ nous replonge d’emblée dans son univers, même si la construction de ce morceau est un peu plus classique.

Et c’est probablement le sentiment qui reviendra le plus souvent au fil de l’écoute. Si la qualité des titres ne fait aucun doute, on pourra peut-être parfois regretter l’aspect plus ‘lisse’, toutes proportions gardées, de ce nouvel opus. En effet, certains titres ne surprennent pas autant (‘Dogs’, ‘Accidental Babies’) et les fans de la première heure connaissent depuis longtemps déjà les meilleurs passages: au moins trois chansons font partie du ‘vieux’ répertoire de Damien Rice, et même de son groupe à la fin des années 90, Juniper (rebaptisé Bell X1 après son départ et toujours en activité aujourd’hui).

Qu’importe, on avait bien envie d’avoir sur CD les versions studio des magnifiques ‘Elephant’, ‘Rootless Tree’ et ‘Me, My Yoke And I’, trois bijoux qui feront le bonheur de ceux qui on vu l’artiste plusieurs fois en concert. Les deux derniers de ces morceaux illustrent très bien l’énergie qu’il dégage sur scène, coupant court à pas mal de préjugés sur la musique folk. On sent d’ailleurs dans ces chansons cette rage, ce cri du cœur qui fait peut-être légèrement défaut sur les nouvelles compositions.

Damien Rice conserve en revanche tout son talent pour composer des mélodies et arrangements de toute beauté (la seconde partie de ‘The Animals Were Gone’ avec ses violons et chœurs en avant, ainsi que le refrain de ‘Grey Room’). ‘Sleep Don’t Weep’ nous rappelle quand à lui beaucoup ‘Cold Water’ qui était présent sur l’album précédent, avant de laisser planer un fond sonore d’une quinzaine de minutes, comme si l’on ne voulait pas se détacher de cet album. Si 9 reste un petit ton en-dessous du chef d’œuvre ‘O’, c’est sans aucun doute son compagnon idéal et, surtout, la confirmation du grand talent de l’Irlandais pour qui les petits pubs de Dublin doivent être aujourd’hui bien loins…

Titres conseillés: 9 Crimes, Elephant, Rootless Tree, Me, My Yoke And I, Grey Room.

Pour plus d’infos :

http://www.damienrice.com/
http://www.facebook.com/damienrice
http://twitter.com/damienrice

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top