Vous êtes ici
Accueil > Actualités > EMILIE SIMON – Polaris (2024)

EMILIE SIMON – Polaris (2024)

EMILIE SIMON – Polaris (2024)1. Soleil
2. Forteresse
3. Secrecy
4. Mon Tigre Ailé
5. Tiger
6. Crystal
7. Eau Salée
8. Lily’s Wish
9. Send Me Back
10. Desolation (Interlude)
11. North Star
12. My Compass
13. Celestial
14. Ton Visage

Date de sortie : 29 mars 2024 / Label : Play Two / Pays d’origine : France

Dix ans ! C’est le temps qu’il aura fallu attendre pour retrouver enfin Émilie Simon avec un nouvel album, successeur de « Mue » sorti en 2014. Pourtant la mue ne s’est pas arrêtée là pour la Montpelliéraine qui signe aujourd’hui un disque à des années lumières de son prédécesseur. Ne croyons pas si bien dire, puisque « Polaris » nous entraîne effectivement dans un voyage interstellaire en compagnie de son personnage, Lily Mercier, qui vit le jour à l’occasion de la sortie de son EP « Phoenix » sorti en novembre 2023.

« Polaris » raconte le voyage de sa protagoniste loin du monde des hommes en quête de l’étoile du Nord. « Et je rêve d’aller faire un tour / Loin de notre Système Solaire » s’écrie-t-elle sur « Forteresse ».  Une histoire qui fait certainement écho au parcours d’Émilie Simon, qui demeura elle-même longtemps éloignée des projecteurs avant de revenir l’an dernier avec « ES », une version revisitée très électronique de son premier album, qui allait augurer la sortie de « Phoenix » quelques mois plus tard. Deux disques qui nous laissèrent dubitatifs, surtout en raison de leur production. D’une certaine manière, Émilie Simon n’a jamais sonné aussi Pop, et son chant sur « Soleil », le premier titre de ce nouvel album, dévoilent encore un aspect bien plus lisse que ce à quoi elle nous avait accoutumés dans le passé. Elle alterne chant et prose, en anglais et en français, conservant un peu la forme ‘conte musical’ de son précédent EP.  Mais le titre « Crystal » et les couplets de « Eau Salée » flirtent un peu trop avec l’Hyperpop, tout comme la dernière partie de l’album avec « North Star », « My Compass », « Celestial ». On leur préfère amplement le piano de « Lily‘s Wish », un titre plus chargé en émotion dans sa performance, qui tranche avec le reste de l’album et s’avère être l’un des meilleurs moments de « Polaris », avec les singles « Secrecy » qui rappelle « Dreamland » (2009), « Forteresse » et le plus sombre « Send Me Back ».

Tout cela n’ést pas une surprise puisque « Phoenix » annonçait clairement cette évolution sonore. Bien qu’Émilie Simon ait toujours été cataloguée comme une artiste de musique électronique, elle s’est souvent distinguée par son art de jouer avec des arrangements organiques raffinés, notamment sur « Végétal ». « Polaris » dégage une image bien plus froide, à l’image cette étoile faite de cristaux qu’elle décrit, ce qui donne un résultat en apparence bien moins humain. On aurait pu comparer cette approche musicale à « The Big Machine » (2009), mais c’était un disque bien plus festif, et là encore Emilie Simon a tellement changé dans sa façon de chanter (qui fut beaucoup comparée à Kate Bush à l’époque) que les deux sont en définitive diamétralement opposés.

Il nous aura finalement fallu la voir en concert pour apprécier pleinement les qualités de « Polaris », nous donner envie de l’explorer plus en profondeur et de nous souvenir par la même occasion qu’elle est une formidable performeuse. C’est encore le cas ici : si l’Émilie Simon de 2024 n’a plus grand-chose à voir avec celle de 2004, elle mène son projet de bout en bout avec ses idées, son jeu, sa vision, son talent. Bref, une indépendance à toute épreuve qui porte ses fruits, mais pas toujours.

Pour plus d’infos:

Le Trianon – Paris – Lundi 22 avril 2024

Chroniques :

ES (2023)
Mue (2014)
Franky Knight (2011)
The Big Machine (2009)
L’Olympia (2007)
Végétal (2006)
La Marche De L’Empereur (2005)
Emilie Simon (2003)

Interview – Paris, lundi 3 novembre 2014

Les Folies Bergère, paris, lundi 3 novembre 2014 : compte-rendu / galerie photos
Showcase Fnac Ternes – Paris, mercredi 26 mars 2014 : galerie photos

Interview d’Emilie Simon, le mardi 20 décembre 2011

Interview d’Emilie Simon, le 18 septembre 2009
Le Casino de Paris, dimanche 17 janvier 2010
Voir la galerie photos du concert au Point Éphémère, le jeudi 17 septembre 2009

L’Olympia, Paris, mardi 19 septembre 2006 : compte-rendu / galerie photos

http://www.emiliesimonmusic.com/
http://www.facebook.com/emiliesimonofficial
https://www.instagram.com/emiliesimon/
http://twitter.com/emiliesmusic

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top