Vous êtes ici
Accueil > Actualités > HANA VU – Romanticism (2024)

HANA VU – Romanticism (2024)

HANA VU - Romanticism (2024)1. Look Alive
2. Hammer
3. Alone
4. 22
5. Care
6. How it Goes
7. Dreams
8. Find Me Under Wilted Trees
9. Airplane
10. Play
11. I Draw a Heart
12. Love

Date de sortie : 3 mai 2024 / Label : Ghostly International / Pays d’origine : Etats-Unis

Pop et romantique : voici le programme que nous propose Hana Vu sur son album intitulé « Romanticism ». Originaire de Los Angeles en Californie, la jeune américaine n’en est plus à son coup d’essai puisqu’il s’agit déjà de son quatrième album depuis « How Many Times Have You Driven By » sorti en 2018, après un premier EP en 2015 (elle n’avait alors que 15 ans) et un single l’année suivante en collaboration avec Willow, « Queen of High School ». On décelait déjà sur ce morceau tous les ingrédients de ce que sa musique deviendrait quelques années plus tard, à savoir des compositions Indie Rock plutôt intimistes, entre Bedroom Pop et guitares, dans la lignée d’artistes telles que Soccer Mommy.

Elle a également affiché très tôt son goût pour les arts en réalisant la pochette de l’EP « Nicole Kidman / Anne Hathaway » (2019), un tittre qui rendait hommage à ses deux actrices préférées. Celle de son nouvel album est une mise en scène reproduisant le tableau en clair-obscur « Judith décapitant Holopherne » par Artemisia Gentileschi (1613), une artiste peintre italienne de l’école caravagesque. Il s’agit d’une reconstitution photographique par Maegan Houang et Christopher Ripley, où Hana Vu se met en scène dans le rôle d’Holopherne, retouchée pour prendre l’aspect d’un tableau. Cette superbe image donne aussi quelques indications sur l’état d’esprit d’Hana Vu. C’est la fin de l’innocence, le passage à l’âge adulte, avec tous les doutes et questionnements qui en découlent, une période particulièrement torturée. « Le romantisme a moins en commun avec les ballades amoureuses qu’avec l’Europe du XVIIIe siècle, où les artistes privilégiaient l’émotion à la raison et les détails sensoriels aux détails logiques. Ces chansons se délectent d’une image intensifiée et distillée de la ruée de sentiments qui suit l’adolescence. » précise-t-elle.

Quant à nous, nous nous délectons de l’émotion vive portée par les chansons de la Californienne, du très solitaire et mélancolique « 22 » au particulièrement dépressif mais plus direct « Hammer », en passant par le mélancolique « Care ». Fort heureusement Hana Vu laisse entrer progressivement la lumière sur le plus optimiste « Dreams » jusqu’à la chanson d’amour finale simplement bien plus positive intitulée « Love ». Une belle série de titres en proie au doute mais directs dans leur exécution. Entre guitares électriques et synthés, Hana Vu nous entraîne dans son voyage vers l’âge adulte avec tout son talent d’autrice-compositrice.

Pour plus d’infos :

https://hanavu.com/
https://www.facebook.com/hanavumusic
https://www.instagram.com/hanavuuu/
https://twitter.com/hanavuuu

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top