Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > REBEKKA KARIJORD – The Noble Art Of Letting Go (2010)

REBEKKA KARIJORD – The Noble Art Of Letting Go (2010)

REBEKKA KARIJORD - The Noble Art Of Letting Go (2010)1. Wear It Like a Crown
2. Undo Love
3. Parking Lot
4. Dead On My Feet
5. This Anarchistic Heart
6. Paperboy
7. The Noble Art Of Letting Go
8. Life Isn’t Short At All
9. To Be Loved By You
10. Morning Light Forgives The Night (feat. Ane Brun)
11. Wear It Like a Crown (Living Room Session)

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 15 novembre 2010 / Label : Lill Facit Records – Almost Musique / Pays d’origine : Norvège

Rebekka Karijord est une artiste norvégienne qui devrait très vite vous en rappeler une autre car, comme elle, elle vit à Stockholm, elle a un style entre Pop et Folk teinté de mélancolie assez similaire… Et elle partage même son studio et joue avec elle sur scène! Bref, si vous aimez l’une, vous aurez de fortes chances d’aimer l’autre! Mais de qui parle-t-on?…

Ane Brun, bien sûr! La comparaison est un peu facile, mais semble assez évidente, puisque l’on retrouve chez elle ce côté Folk venu du Nord. Mais attention, personne n’a copié qui que ce soit. Tout d’abord parce qu’il s’agit déjà là de son troisième album (le premier date de 2003 déjà). On trouve aussi sa musique un peu plus directe, moins intimiste.  Si Rebekka Karijord se distingue d’une part par son jeu au piano et à la harpe et d’autre part par sa voix, elle donne également à son album un souffle ‘Pop’ diablement envoûtant grâce à sa riche orchestration et à son rythme parfois plus soutenu, notamment sur ‘Parking Lot’ qui se distingue justement sur cet aspect-là, avec ses claquements de mains. Son chant lui aussi porte sans doute un peu plus. Sans aller jusqu’à s’époumoner, elle nous donne facilement quelques frissons sur les refrains de ‘Undo Love’. Et plus les morceaux défilent ainsi, plus on a tendance à penser à d’autres artistes, un peu à Kate Bush notamment.

Ses premiers albums étaient d’ailleurs apparemment portés sur des arrangements plus électroniques qui laissent deviner ses envies d’expérimenter, derrière la maîtrise technique des instruments. Mais c’est d’aune autre manière qu’elle s’est ici laissée aller, comme le suggère le titre The Noble Art Of Letting Go’ avec cet album plus humain, plus organique. Un disque où l’on ne triche pas,  où la qualité de son interprétation ne peut pas se cacher derrière quelques effets superflus. Ici justement rien n’est de trop. C’est par exemple le cas de ‘To Be Loved By You’, où Rebekka chante l’amour avec autant de grâce que Joanna Newsom. Et puis ‘Morning Light Forgives The Night’ où l’on retrouve, comme par hasard, en duo avec elle… Ane Brun.

Décidément les fées venues du Nord n’ont pas fini de nous envoûter. Celle-ci sera de retour en concert à Paris le 11 décembre prochain au Café de la Danse. Après l’avoir manquée en octobre dernier, on serait bien inspiré d’aller y faire un tour, en votre compagnie bien entendu…

Titres conseillés : Wear It Like A Crown, Undo Love, Parking Lot, This Anarchistic Heart, The Noble Art Of Letting Go

Pour plus d’infos:

http://rebekkakarijord.com/
http://www.facebook.com/pages/Rebekka-Karijord/56468340207

Laisser un commentaire

Top