Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > SARAH BLASKO – Depth of Field (2018)

SARAH BLASKO – Depth of Field (2018)

SARAH BLASKO - Depth of Field (2018)1. Phantom
2. A Shot
3. Never Let Me Go
4. Everybody Wants To Sin
5. Heaven Sent
6. Making It Up
7. Savour It
8. Another
9. Read My Mind
10. Leads Me Back

Date de sortie : 23 février 2018 / Label : EMI – Universal / Pays d’origine : Australie

Il y a deux ans, Sarah Blasko s’était lancée dans un album en marge de sa discographie habituelle, avec une ligne musicale beaucoup plus Soul. Un virage étonnant après avoir sorti deux albums très orchestrés, son chef d’œuvre « As Day Follows Night » et « I Awake ». Sur « Depth of Field », son cinquième album sorti le mois dernier, elle conserve partiellement cette touche Soul mais elle s’écarte un peu du minimalisme instrumental de « Eternal Return ». C’est évident, l’australienne a évolué et s’est détachée de ses années pendant lesquelles sa musique était plus proche de l’Indie Folk. Elle revient un peu en ce sens à la Pop de ses débuts, l’expérience en plus.

Ceux qui auraient été déçus par « Eternal Return » ne devraient donc se réconcilier qu’à moitié avec Sarah Blasko qui n’est certainement pas décidée à faire marche arrière. Le titre d’ouverture « Phantom » est à la fois très Pop 80’s avec ses claviers, mais aussi bercé d’arrangements de cordes. Comme l’explique Sarah Blasko, c’est aussi le point de départ de l’écriture de ce disque : « J’ai demandé à mon père (un adorable professeur d’histoire et d’anglais) de s’enregistrer en lisant tout ce qu’il voulait pour m’inspirer tout en écrivant. Il a cité une phrase de Nietzsche sur le « Phantom Ego ». J’ai continué avec ce mot et j’ai écrit sur le rôle que les personnes influentes jouent dans la vie et forment la personne que l’on devient – en pensant à mon père et aux autres personnes que j’aime. Je sens que je les porte avec moi, leur présence est si tangible même quand ils ne sont pas là. Comme un membre fantôme. »

Elle a toujours été très forte dans l’approche émotionnelle de ses compositions, et une fois de plus, sur ce titre comme sur ceux qui vont suivre, son chant nous rappelle combien elle est une artiste rare et talentueuse. Elle ne fait pas de la Pop en toc, et son interprétation toujours somptueuse est bien là pour nous le rappeler, et tout particulièrement sur « Heaven Sent » qui survole le reste de ce disque par son lyrisme. On retrouve là la Sarah Blasko qu’on a toujours aimé, celle qui nous a envoûtés il y a 8 ans avec la force mélodique de « All I want ». Elle en fera de même vers la fin de l’album avec le tout aussi vibrant « Read My Mind ».

La musique de Sarah Blasko n’est peut-être plus la même, mais derrière les apparences, cette artiste capable de dévoiler un univers si sensible et personnel est encore bien là, suffisamment pour nous faire oublier son emballage 80’s et porter notre attention vers l’essentiel : ses chansons.

Pour plus d’infos:

Les Etoiles, Paris, jeudi 19 mai 2016 : galerie photos

Lire l’interview de Sarah Blasko, le 4 mai 2016

Voir la galerie photos du concert au Café de la Danse, le 16 avril 2013

Chroniques:

‘Eternal Return’ (2016)
‘I Awake’ (2013)
‘As Day Follows Night’ (2010)

Lire l’interview de Sarah Blasko, le 15 mars 2010
La Maroquinerie, Paris, jeudi 1er avril 2010 : compte-rendu / galerie photos

http://sarahblasko.com/
http://www.facebook.com/sarahblaskomusic
http://twitter.com/sarahblasko

Vous aimerez aussi…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top