Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > THE FRATELLIS – In Your Own Sweet Time (2018)

THE FRATELLIS – In Your Own Sweet Time (2018)

THE FRATELLIS - In Your Own Sweet Time (2018)1. Stand Up Tragedy
2. Starcrossed Losers
3. Sugartown
4. Told You So
5. The Next Time We Wed
6. I’ve Been Blind
7. Laughing Gas
8. Advaita Shuffle
9. I Guess… I Suppose…
10. Indestructible
11. I Am That

Date de sortie : 16 mars 2018 / Label : Cooking Vinyl / Pays d’origine : Royaume-Uni

Dans la famille des groupes les plus cool du Royaume-Uni, je demande le nouvel album des Fratellis ! Cela fait déjà plus de 10 ans que les trois frangins de Glasgow enchaînent des disques aussi festifs que réussis. On les ramènera peut-être toujours à « Costello Music », leur énorme succès de 2006 –  qui est resté classé dans les charts anglais pendant 83 semaines et leur a permis de remporter le Brit Award de la meilleure révélation – mais leur statut légèrement plus confidentiel qu’à leurs débuts leur a aussi permis de se libérer et de se faire plaisir, en s’autorisant notamment quelques libertés qu’ils n’auraient peut-être pas pu se permettre s’ils avaient caracolé en tête des charts tout au long de leur carrière.

C’est tout à fait le cas de « In Your Own Sweet Time » qui, sans trahir la recette du groupe, explore de nouvelles sonorités, avec des claviers plus présents, particulièrement sur le dansant « The Next Time We Wed » qui ne perd pas pour autant de vue l’essentiel, ainsi qu’une touche de psychédélisme qui ressemble à un souvenir de voyage en Inde (« Advaita Shuffle », « I Am That »). Le dynamisme du premier de ces titres et de l’ensemble de l’album a de quoi faire tourner la tête. Comme au bon vieux temps ces Ecossais semblent repartis pour nous faire lever de notre chaise en enchaînant avec le plus grand naturel des titres aussi réjouissants les uns que les autres : « Starcrossed Lovers », « Sugartown » et le refrain épique de « I’ve Been Blind ».

Ce disque est tellement dense qu’il est difficile de trouver un moment pour respirer à la première écoute, on pourrait le juger trop vite un peu répétitif, mais sa spontanéité est la clé de sa réussite. Avec ses guitares particulièrement incisives, les Fratellis font parfaitement bien le boulot, et plus encore, ils retrouvent une certaine fraîcheur juvénile qu’on n’avait plus connue chez eux depuis longtemps, l’expérience en plus. Une belle partie de plaisir dont il ne faut surtout pas se priver !

Pour plus d’infos :

Chroniques :

Eyes Wide, Tongue Tied (2015)
Costello Music (2007)

http://thefratellis.com/
https://www.facebook.com/thefratellis
https://twitter.com/thefratellis

Vous aimerez aussi…

THE FRATELLIS - Costello Music (2007)ALBERT HAMMOND JR. - Francis Trouble (2018)FRANZ FERDINAND - Always Ascending (2018)

Laisser un commentaire

Top