Vous êtes ici
Accueil > À la une > THE STAVES – Good Woman (2021)

THE STAVES – Good Woman (2021)

THE STAVES - Good Woman (2021)1. Good Woman
2. Best Friend
3. Careful, Kid
4. Next Year, Next Time
5. Nothing’s Gonna Happen
6. Sparks
7. Paralysed
8. Devotion
9. Failure
10. Satisfied
11. Trying
12. Waiting On Me To Change

Date de sortie : 5 février 2021 / Label : Nonesuch / Pays d’origine : Angleterre

Cela fait-il déjà six ans ? Ou seulement quatre ? Le dernier véritable album de The Staves, « If I Was », remonte déjà à 2015, mais les trois sœurs Jessica, Emily et Camilla Staveley-Taylor s’étaient essayées à une aventure plus collaborative sur « The Way Is Read » réalisé avec Ymusic en 2017. Entre ces projets et leurs vies personnelles, les années se sont donc envolées. On les retrouve aujourd’hui de nouveau à trois, même si l’orchestration de leur nouvel album pourrait laisser penser le contraire.

« Good Woman » conserve les harmonies vocales mélodieuses qui ont fait la marque de fabrique du trio, mais c’est également leur disque le plus produit à ce jour, sous la houlette de John Congleton (St. Vincent, Angel Olsen, Cults, Sharon Van Etten…) et cela s’entend. Moins Folk, plus électrique par instants, à l’image du titre « Careful, Kid », cet album augure une nouvelle phase dans laquelle elles cherchent certainement à renouveler leur formule tout en conservant ce côté intime qui leur va si bien.

Le ‘renouveau’ parcoure effectivement cette œuvre qui puise son inspiration dans les dernières vécues par le trio, du décès de leur mère à la naissance d’un enfant pour Emily. Ainsi, si « Sparks », tout en retenue, rend hommage à leur mère disparue, le plus électrique « Careful Kid » fait apparemment référence à une expérience amoureuse longue et troublée pour Camilla, loin de chez elle pendant plusieurs années, aux États-Unis. Si l’on sent un certain ressentiment sur les troubles passés qui se traduit par une forme de mélancolie, « Good Woman » demeure positif à travers l’atmosphère de son morceau-titre, plus que ses paroles, mais aussi le côté très complice et soudé que dégagent les trois sœurs.

Et si la production confère à ce nouvel album une touche légèrement plus Pop, c’est dans ses moments les plus intimes que le groupe fait toujours des merveilles, notamment sur le très rétro « Failure » ou l’acoustique « Nothing’s Gonna Happen », sans artifices. Une fois de plus The Staves nous démontrent combien la musique peut être cathartique dans les moments difficiles, une thérapie particulièrement efficace et bienvenue dans tous les foyers en ces mois froids et isolés.

Pour plus d’infos :

Chroniques :

If I Was (2015)
Dead & Born & Grown (2012)

Lire l’interview de The Staves, le 6 novembre 2014
Le Point Ephémère – Paris, lundi 27 avril 2015 : galerie photos
Galerie photos du showcase au Chalet des Iles, Paris, jeudi 6 novembre 2014

http://www.thestaves.com/
http://www.facebook.com/TheStaves
http://twitter.com/thestaves

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top