Vous êtes ici
Accueil > Concerts > Live Reports > [Live report] GARBAGE – Le Zénith – Paris, samedi 7 novembre 2015

[Live report] GARBAGE – Le Zénith – Paris, samedi 7 novembre 2015

Garbage - Le Zénith - Paris, samedi 7 novembre 20151ère partie : DUTCH UNCLES

Déjà 20 ans de carrière et je n’étais jamais allé voir Garbage en concert. Difficile de dire vraiment pourquoi. A cause de la distance de Paris pendant les années 90, cela ne fait aucun doute, puis probablement en raison d’un léger désamour à la sortie de ‘Beautiful Garbage’ puis d’un manque d’intérêt pour ‘Not Your Kind Of People’, même si l’excellent ‘Bleed Like Me’ était sorti entre ces deux-là. Quoiqu’il en soit la venue du groupe samedi dernier avait une connotation un peu particulière, puisqu’il venait fêter les 20 ans de son premier album éponyme qui a durablement marqué mes jeunes années.

C’est le détail qui change tout, et qui explique peut-être aussi pourquoi Garbage a choisi de se produire dans la grande salle du Zénith, plutôt quand dans un plus confortable Olympia. Et si la salle n’était pas tout à fait pleine, les fans de tout âge sont venus en nombre pour célébrer l’événement. La moiteur de la salle résultant de l’étonnante chaleur de cette journée de novembre se prêtait plutôt bien à l’événement, car tout le monde semblait les attendre de pied ferme. Surtout que le set de Dutch Uncles a eu bien du mal à remplir cet espace malgré les efforts du groupe un peu trop recroquevillé au centre de la scène, notamment parce que l’un de ses membres était absent.

Garbage ne s’est fort heureusement pas trop fait attendre, et il fallait bien qu’ils arrivent suffisamment tôt pour nous jouer non seulement « Garbage » mais toutes les faces B et titres qui l’ont accompagné à l’époque, soit un long set de 25 titres et de plus de deux heure en incluant les rappels ou figuraient quelques autres classiques, à l’image de l’incontournable ‘Push It’.

Mais avant cela le groupe a donné toute son énergie pour faire de cette soirée un moment qui compte. Après un frôle d’introduction faite de projections d’images sur un rideau derrière lequel ils joèrent leur premier morceau, eh bien le rideau tomba! Shirley Manson, visiblement heureuse d’être là et particulièrement loquace a assuré le spectacle et donné tout ce qu’elle avait. On pourrait aisément comparer la force de sa prestation à celle d’une Alison Mossheart avec The Kills, une chanteuse qui bouge beaucoup, tourne comme un lion en cage, prête à rugir, mais avec en plus cet échange permanent avec le public, en nous racontant quelques anecdotes vécues à l’époque de leur premier album, les gens qui les ont soutenus et qui ont compté pour eux – dont nous, le public ! – à tel point que le groupe dû lui dire à un moment,  non sans humour, « bon, on joue un morceau maintenant ? ».

Garbage - Le Zénith - Paris, samedi 7 novembre 2015Mais elle est ainsi, naturelle, généreuse et Rock ‘n’ Roll, tout en insistant bien sur le fait que Garbage est un groupe, et que chaque membre y joue un rôle aussi important. Ce concert aussi était important. La plongée dans les années 90 a fait son effet, avec un public ravi de reprendre en chœur les tubes d’antan, notamment « Happy When It Rains ». Le naturel s’est aussi manifesté de façon impromptue lorsque le groupe a dû s’y reprendre à trois fois pour entamer correctement « Milk ».

Visiblement émue à l’heure des rappels et gâtée par ses fans (une personne du public lui a offert un cadre doré avec un canevas d’elle et de son chien), Shirley Manson s’est exclamée à la foule « You’re not going to make me fucking cry, Fuck you Paris ! » tout en rendant cette phrase très sympathique. Le concert fut quant à lui bien plus que sympathique, mais plutôt mémorable, et nous donne envie de continuer à aimer ce groupe qui se retrouve finalement aujourd’hui plus indépendant que jamais, au-delà de son statut mythique.

Set list :

1.Subhuman
2.Supervixen
3.Queer
4.Girl Don’t Come
5.As Heaven Is Wide
6.The Butterfly Collector (The Jam cover)
7.Not My Idea
8.Trip My Wire
9.Milk
10.Fix Me Now
11. My Lover’s Box
12.Sleep
13. A Stroke of Luck
14. #1 Crush
15. Stupid Girl
16. Dog new Tricks
17. Only Happy When It Rains
18. Vow

Rappel :

19. Kick My Ass (Vic Chesnutt cover)
20. Driving Lesson
21. Cherry Lips (Go Baby Go!)
22. Push It

Pour plus d’infos :

Voir la galerie photos du concert au Zénith, le 7 novembre 2015

Chroniques :

Chroniques :

‘Bleed Like Me’ (2005)
‘Garbage’ (1995)
‘Beautiful Garbage’ (2001)

Articles similaires

One thought on “[Live report] GARBAGE – Le Zénith – Paris, samedi 7 novembre 2015

Laisser un commentaire

Top