Vous êtes ici
Accueil > À la une > Chroniques express #21 : Ada Lea, MarthaGunn, Colleen Green, Manic Street Preachers, Amyl and the Sniffers…

Chroniques express #21 : Ada Lea, MarthaGunn, Colleen Green, Manic Street Preachers, Amyl and the Sniffers…

ADA LEAMARTHAGUNNCOLLEEN GREENMANIC STREET PREACHERSAMYL AND THE SNIFFERS

 

ADA LEA - one hand on the steering wheel the other sewing a garden (2021) MarthaGunn - Something Good Will Happen (2021) COLLEEN GREEN - Cool (2021) MANIC STREET PREACHERS - The Ultra Vivid Lament (2021) AMYL AND THE SNIFFERS - Comfort To Me (2021)


ADA LEA - one hand on the steering wheel the other sewing a garden (2021)

ADA LEA – one hand on the steering wheel the other sewing a garden (Canada – Saddle Creek – 24 septembre 2021)

« What We Say In Private », le premier album d’Ada Lea sortie en 2019, fut une très belle surprise. Celui-ci n’en est donc pas tout à fait une, puisqu’on l’attendait de pied ferme. Encore une fois très personnel, ce disque voit Alexandra Levy voyager à travers sa ville natale, Montreal. Un trip émotionnel qui s’éloigne un peu des influences Folk de ses débuts et privilégie dans la première moitié du disque des sonorités plus 80s sur des titres tels que « Can’t Stop Me From Dying ». La guitare acoustique refait cependant surface à mi-parcours sur « Saltspring », puis un peu plus loin sur « Writer in NY ». « Damn », le titre d’ouverture, est un petit bijou d’Indie Rock intimiste qui nous rappelle à quel point le sang d’un grande auteure-compositrice (et musicienne, car elle joue presque tous les instruments) coule dans les veines d’Ada Lea.

https://www.adaleamusic.com/https://www.facebook.com/adaleamusic/https://twitter.com/adaleamusic



MarthaGunn - Something Good Will Happen (2021)

MARTHAGUNN – Something Good Will Happen (Angleterre – Virgin – 17 septembre 2021)

MarthaGunn est un très bel exemple de ce que les groupes Indie Pop nés au Royaume-Uni sont capables d’offrir. Jouant à l’équilibriste entre une instrumentation typiquement Rock (guitare/basse/batterie) et des envolées lyriques d’Abi Woodman au chant qui rendent l’ensemble plus Pop et très fédérateur, le groupe de Brighton marche avec ce premier album dans les pas de London Grammar, Florence + The Machine, Haim ou Arthur Beatrice dont ils se rapprochent beaucoup.  Les singles « Giving In » et « Minute of my Time » devraient suffire à vous convaincre qu’on ne rivalise pas avec l’Angleterre en termes de Pop, c’est imparable.

https://www.marthagunn.com/https://www.facebook.com/MarthaGunnBand/https://twitter.com/MarthaGunnhttps://www.instagram.com/marthagunn/



COLLEEN GREEN - Cool (2021)

COLLEEN GREEN – Cool (Etats-Unis – Hardly Art – 10 septembre 2021)

On a du mal à croire que le dernier album de Colleen Green a déjà plus de 6 ans. Avec ce petit bijou d’Indie Rock sorti en 2015, l’américaine dévoilait un certain goût pour le Grunge et l’esprit DIY des années 90, avec sa guitare saturée et une production très brute. Mais Colleen Green a pris son temps pour revenir, laissant une humeur ‘cool’ l’envahir, avec un jeu de guitare aujourd’hui plus réfléchi et un peu moins de distorsion, mais surtout une atmosphère New Wave absolument irrésistible sur le titre « Highway » et l’ambiance générale du disque, avec une ligne de basse également très présente sur des compositions plus épurées.  Le résultat est aussi basique qu’excitant, Kim Deal et les Breeders n’ont plus qu’à bien se tenir…

https://www.colleengreen420.comhttps://www.facebook.com/colleengreen420https://instagram.com/colleengreen420https://twitter.com/colleengreen420



MANIC STREET PREACHERS - The Ultra Vivid Lament (2021)

MANIC STREET PREACHERS – The Ultra Vivid Lament (Pays De Galles – Columbia – 10 septembre 2021)

Le 14ème album des Gallois ! Cette fois-ci nous n’attendions pourtant plus grand-chose du trio qui avait sorti en 2018 un disque acclamé (« Resistance if Futile »), mais très convenu. Si l’on n’espère pas retrouver chez les Manics la rage d’antan, force est de constater que la plume de James Dean Bradfield, et la capacité du trio à composer des chansons entre Pop et Rock particulièrement accrocheuse sont intactes. Pour preuve l’imparable single « Orwellian » et « The Secret He Had Missed » en duo avec Cat Southall qui à eux seuls justifient l’achat de cet album. S’il ne surprend pas, « The Ultra Vivid Lament » possède suffisamment de moments de grâce pour rester encore fidèle aux Manic Street Preachers une décennie de plus.

https://www.manicstreetpreachers.com/https://www.facebook.com/manicstreetpreachershttps://twitter.com/Manics



AMYL AND THE SNIFFERS - Comfort To Me (2021)

AMYL AND THE SNIFFERS – Comfort To Me (Australie – Rough Trade – 10 septembre 2021)

Après un premier album incendiaire sorti en 2019, Amyl and the Sniffers reviennent avec un nouvel album… Incendiaire ! Mais surtout encore plus efficace. Mené par l’énergique Amy Taylor, le groupe enchaîne les 13 titres de « Something Good Will Happen » pied au plancher : gros son, riffs percutants, attitude Punk, avec des chansons qui atteignent rarement les trois minutes, tous les ingrédients sont réunis pour organiser quelques soirées pogo entre amis, au rythme d’un groupe qui va droit à l’essentiel.

https://www.amylandthesniffers.com/https://www.facebook.com/amylandthesniffershttps://twitter.com/amylandsniffershttps://www.instagram.com/amylandthesniffers/


Laisser un commentaire

Top