Vous êtes ici
Accueil > À la une > Chroniques express #24 : Damon Albarn, Casper Skulls, Snail Mail, Charlotte OC, We Are Scientists

Chroniques express #24 : Damon Albarn, Casper Skulls, Snail Mail, Charlotte OC, We Are Scientists

DAMON ALBARNCASPER SKULLSSNAIL MAILCHARLOTTE OCWE ARE SCIENTISTS

 

Damon Albarn – The Nearer The Fountain, More Pure The Streams Flows CASPER SKULLS - Knows No Kindness (2021) SNAIL MAIL - Valentine (2021) CHARLOTTE OC - Here Comes Trouble (2021) WE ARE SCIENTISTS - Huffy (2021)


Damon Albarn – The Nearer The Fountain, More Pure The Streams Flows

DAMON ALBARN – The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows (Angleterre – Transgressive / Pias –  12 novembre 2021)

Il aura fallu sept ans à Damon Albarn pour donner une suite à « Everyday Robots ». Mais comme vous le savez, le leader de Blur et de Gorillaz n’a jamais chômé. Ce disque était à l’origine une pièce orchestrale inspirée par les paysages de l’Islande. Mais il en a finalement fait un album, mi-chanté, mi-atmosphérique, avec le ton mélancolique qu’il prenait déjà sur le dernier album de The Good, The Bad and The Queen, mais plus proche de la nature, des éléments, des choses simples. Cet album bourré d’émotion prend son temps pour enlacer ses auditeurs, mais une fois qu’il les tient, sur « Royal Morning Blue » ou « Polaris », il ne les lâche plus.

http://www.damonalbarnmusic.com/https://www.facebook.com/DamonAlbarn/https://twitter.com/Damonalbarnhttps://instagram.com/damonalbarn



CASPER SKULLS - Knows No Kindness (2021)

CASPER SKULLS – Knows No Kindness (Canada – Next Door Records – 12 novembre 2021)

La ville de Toronto a déjà vu naître quelques grands noms de l’Indie Rock, de Metric à Alvvays. Avec leur premier album particulièrement séduisant, on se dit que Casper Skulls pourraient bien être les suivants.  Connu pour ses performances live survoltées, après avoir ouvert pour Thurston Moore, Speedy Ortiz ou Death From Above 1979, c’est pourtant par la finesse de ses chansons que le groupe porté par la voix de Melanie Gail tire son épingle du jeu. Des compositions et un jeu de guitare raffinés, particulièrement classieuses et touchantes, ce qui donne à ce premier album un charme rare, presque épique.

https://www.casperskulls.com/https://www.facebook.com/casperskulls/https://twitter.com/Casper_Skullshttps://www.instagram.com/casperskulls/



SNAIL MAIL - Valentine (2021)

SNAIL MAIL – Valentine (Etats-Unis – Matador Records – 5 novembre 2021)

Snail Mail fut certainement l’une des plus grandes révélations Indie de l’année 2018, aux côtés d’artistes telles que Soccer Mommy ou Lucy Dacus. Elle faisait reveivre l’Indie Rock 90’s façon Breeders mieux que personne. Evidemment il lui aurait été était difficile de rester enfermée dans ce moule confortable mais réducteur, d’où un deuxième album assez différent, co-produit avec Brad Cook (Bon Iver, Waxahatchee), qui met en avant des claviers et des samples bien plus 80’s et parfois presque Soul (« Ben Franklin »), ou des titres acoustiques (« c. et al. »), pour un résultat étonnamment pop qui ne renie pas pour autant l’ADN de Snail Mail, surtout sur l’impeccable « Valentine », mais qui nous fait comprendre que la jeune Lindsey Jordan a déjà bien envie de s’essayer à d’autres styles et à évoluer.

https://www.snailmail.band/https://www.facebook.com/snailmailband/https://twitter.com/snailmailbandhttps://www.instagram.com/snailmail/



CHARLOTTE OC - Here Comes Trouble (2021)

CHARLOTTE OC – Here Comes Trouble (Angleterre – Embassy of Music – 15 octobre 2021)

En 2017 Charlotte OC sortait enfin un premier album longuement attendu, avec des singles marquants mais une vision artistique encore un peu floue, entre Indie, Soul et Pop. Quatre ans plus tard l’anglaise revient avec un disque plus concis et surtout plus indépendant (exit Harvest/Capitol Records). Les instruments ne sont pas autant noyés sous une production XXL, et la voix si chaude de Charlotte OC trouve cette fois-ci un écrin parfait, porté par des titres forts (« Bad News », ou « Bad Bitch » dans un esprit très Lana Del Rey). Beaucoup de ‘bad’ dans ces titres, mais pas dans ce disque qui lui vaudra certainement un grand succès critique amplement mérité, à défaut d’être commercial.

https://www.facebook.com/CharlotteOCOfficial/ https://twitter.com/charlotteochttps://www.instagram.com/charlotteocofficial/



WE ARE SCIENTISTS - Huffy (2021)

WE ARE SCIENTISTS – Huffy (Etats-Unis- 100% Records – 8 octobre 2021)

En 2006 une voie pavée d’or se traçait presque tout seul sous les pieds de We Are Scientists. Propulsés idoles de toute une génération adolescente, ils ne sont finalement jamais devenus les stars qui sommeillaient en eux. Et c’est peut-être une bonne chose, car ils se permettent encore au bout de sept albums de faire ce qui leur chante, sans se soucier des modes qui passent, en restant fidèles à leurs guitares saturées et leur humour potache, à tel point que chaque disque est aussi séduisant que répétitif. Celui-ci n’échappe pas à la règle, mais nous offre quelques beaux moments qui faisaient un peu défaut à « Megaplex » (2018), preuves d’une envie et d’un plaisir toujours intacts, alors ne boudons pas non plus notre plaisir à l’écoute de ce simple mais toujours efficace « Huffy ».

http://wearescientists.com/http://www.facebook.com/wearescientistshttp://twitter.com/wearescientistshttps://www.instagram.com/wearescientists/


Laisser un commentaire

Top