Vous êtes ici
Accueil > À la une > FLYTE – This Is Really Going To Hurt (2021)

FLYTE – This Is Really Going To Hurt (2021)

FLYTE - This Is Really Going To Hurt (2021)1. Easy Tiger
2. Losing You
3. I’ve Got A Girl
4. Under The Skin
5. Everyone’s A Winner
6. Trying to Break Your Heart
7. Love is An Accident
8. There’s a Woman
9. Mistress America
10. Never Get To Heaven

Date de sortie : 9 avril 2021 / Label : Island Records  / Pays d’origine : Angleterre

En 2017 les londoniens de Flyte nous avaient offert un joli premier album dans la plus pure tradition de la Pop britannique. Des mélodies simples et bien ficelées, à l’ancienne, avec un petit esprit rétro qui laissait planer l’ombre encombrante des Beatles au-dessus de leurs chansons.

Trois ans plus tard le groupe n’a rien perdu de son charme, mais il a su trouver l’inspiration… là où ça fait mal ! Enregistré à Los Angeles avec les producteurs Justin Raisen (Angel Olsen, Ariel Pink), Andrew Sarlo (Big Thief, Bon Iver) et l’ingénieur de mixage Ali Chant (Aldous Harding), il fait suite à la douloureuse rupture d’une relation de dix ans du chanteur Will Taylor. Le titre du single « Under The Skin » est évocateur car il atteste de la certitude de la décision de rompre et la prise de conscience du chanteur de cette décision irrévocable. Ses démons hantent totalement cet album, non sans y conférer une certaine pointe d’humour noir sur les paroles de « I’ve Got a Girl » (I’ve got a girl, I’m breaking up the band).

Néanmoins la triste ballade Folk « Everyone’s a Winner », façon Elliott Smith, nous remet vite dans le vif du sujet et nous permet ainsi de replonger tête la première dans la dépression du chanteur (« Everything’s forever » / And no one ever leaves / And everyone’s a winner / Except for you and me). Ce nouvel album serait-il donc dépressif à ce point ? Dans ses textes tristes, amers ou sarcastiques (« Love is an Accident ») on aurait tendance à vous dire oui tout de suite. Mais comme tout disque de séparation, « This Is Really Going To Hurt » possède sa part de lumière, notamment cet effet cathartique sur son auteur, mais aussi sur les auditeurs qui profiteraient d’une séparation douloureuse pour se plonger dans l’écoute.

Le réconfort est dans la mélancolie. Cette fois-ci, c’est le costume d’un Bob Dylan des jours anciens que l’on verrait bien revêtir Flyte, avec leur Rock-Folk lettré qui laisse une grande place à l’émotion. Voici un album cathartique dont l’écoute est forcément moins douloureuse que son titre ne le laisserait supposer, mais qui constitue surtout une belle réussite artistique.

Pour plus d’infos :

https://www.flytetheband.com/
https://www.facebook.com/flyteband/
https://twitter.com/Flyteband
https://www.instagram.com/__flyte__/

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top