Vous êtes ici
Accueil > À la une > EELS – Earth To Dora (2020)

EELS – Earth To Dora (2020)

EELS - Earth To Dora (2020)1. Anything For Boo
2. Are We Alright Again
3. Who You Say You Are
4. Earth to Dora
5. Dark and Dramatic
6. Are You Fucking Your Ex
7. The Gentle Souls
8. Of Unsent Letters
9. I Got Hurt
10. OK
11. Baby Let’s Make It Real
12. Waking Up

Date de sortie : 30 octobre 2020 / Label : E Works Records – Pias / Pays d’origine : Etats-Unis

On ne compte plus le nombre d’albums sortis par Eels depuis « Beautiful Freak » en 1996. Et on ne mesure plus leur qualité, tant chaque pièce de ce puzzle construit dans l’indépendance la plus totale par Mark Oliver Everett, le fameux « E » qui se cache – à peine – derrière ce nom de groupe. Il nous a habitués tout au long de son parcours à partager avec lui ses angoisses et les cicatrices de sa vie. Ses compositions ont toujours alterné entre ballades cathartiques et titres saturés et parfois plus enjoués.

Son précédent album, « The Deconstruction », était l’œuvre très personnelle et minimale d’un artiste qui avait pensé un temps mettre fin à sa carrière. « Earth To Dora » est plutôt celle d’un chanteur qui va de nouveau de l’avant, avec même une touche positive – au moins dans l’atmosphère générale si ce n’est dans ses textes – que l’on n’avait plus entendue chez lui depuis longtemps. « Ces chansons sont arrivées juste avant que la pandémie ne frappe et change tout. J’espère qu’elles pourront être, peut-être un peu apaisantes ou quelque chose comme ça. Pour entendre des chansons qui traitent de choses auxquelles nous rêvons de revenir. » commente-t-il.

Sapristi ! On n’aurait jamais pensé à un album de Eels pour se redonner le moral, mais force est de constater que derrière l’intonation légère d’Anything For Boo, il annonce la couleur d’un disque qui, à défaut d’être novateur, offre une belle parenthèse. Si des chansons telles que « Dark and Dramatic » ou « Are You Fucking Your Ex » conservent un côté sombre, « Are We Alright Again » est indéniablement tourné vers l’avenir, « une sorte de rêve de quarantaine dont j’avais désespérément besoin. » ajoute-t-il.

Mark Oliver Everett enchaîne ainsi 12 titres solides et particulièrement habités, mais c’est certainement l’optimisme que l’on retiendra de ce 12ème album, que ce soit « Earth To Dora », ou le plus accrocheur « Baby Let’s Make It Real » qui offre une sorte d’apothéose à la fin d’un album qui, comme chacune de ses livraisons, se savoure, se dévoile et se bonifie au fil des écoutes.

Pour plus d’infos :

Chroniques :

Hombre Lobo (2009)
Shootenanny! (2003)
Blinking Lights and Other Revelations (2005)
Souljacker (2001)
Beautiful Freak (1996)

http://www.eelstheband.com/
https://www.facebook.com/THEEELS
https://twitter.com/THE_EELS

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top