Vous êtes ici
Accueil > À la une > NADA SURF – Never Not Together (2020)

NADA SURF – Never Not Together (2020)

NADA SURF - Never Not Together (2020)1. So Much Love
2. Come Get Me
3. Live Learn and Forget
4. Just Wait
5. Something I Should Do
6. Looking For You
7. Crowded Star
8. Mathilda
9. Ride In The Unknown

Date de sortie : 7 février 2020 / Label : City Slang / Pays d’origine : Etats-Unis

« Never Not Together », c’est-à-dire jamais ensemble. Quel drôle de titre pour un groupe qui a justement toujours été soudé depuis ses débuts, et qui compte même un nouveau et quatrième membre officiel, le guitariste Doug Gillard, depuis « You Know Who You Are » en 2016, bien qu’il soit arrivé en 2012. Un groupe stable pour une musique qui l’est tout autant. Avec un tube par décennie (surtout « Popular » en 1995 et « Always Love » en 2005; pour les années 2010 notre préférence revient sans doute à « Waiting For Something »), on les attendait au tournant, et c’est avec un single qui fait étonnamment écho à leur premier tube, avec son refrain final parlé, que les américains entament les années 2020 avec la même fraîcheur qu’au beau milieu des années 90. C’est une chanson qui parle des temps qui changent, du culte de l’image et d’une vie déguisée à travers les réseaux sociaux. En résumé, une critique de cette mode du « cool » imposée, pas si lointaine de celle de « Popular » 25 ans plus tôt.

Si l’ensemble de l’album reprend la recette musicale bien connue de Nada Surf, le groupe s’autorise toutefois quelques écarts qui s’avèrent être les passages les plus intéressants, notamment « Looking For You » et son introduction avec des chœurs d’enfants, ainsi que ses sons de cloches qui lui donnent un air de chanson de Noël, époque de l’année à laquelle ce morceau avait d’ailleurs été révélé. Le message de cette chanson, comme de l’album dans sa grande majorité, affiche un certain positivisme, un sentiment d’optimisme quant à l’avenir et aux chances à saisir qui fait du bien dans le contexte actuel.

Finalement on se dit que les années ont beau passer, Nada Surf n’a guère changé et garde son cœur d’éternel adolescent mais aussi de poète Rock du XXIème siècle. Matthew Caws, Daniel Lorca et Ira Elliot affichent une envie intacte et semblent avoir encore beaucoup de choses à dire, prônant de façon plus ou moins directe un retour aux sources, un son toujours aussi 90’s et surtout une invitation à savourer les choses simples, comme leurs refrains toujours aussi mordants.

Pour plus d’infos :

Chroniques :

You Know Who You Are (2016)
The Stars Are Indifferent To Astronomy (2012)
If I Had A Hi-fi (2010)
Lucky (2008)
The Weight Is A Gift (2005)
Let Go (2002)
The Proximity Effect (1998)

Galerie photos du concert au Point Ephémère, Paris, samedi 16 avril 2016

Galerie photos Festival Fnac Indétendances, Paris, samedi 31 juillet 2010

Elysée Montmartre, Paris, mardi 10 décembre 2002 : compte-rendu / galerie photos

http://www.nadasurf.com
http://www.facebook.com/NadaSurf
https://twitter.com/nadasurf

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top