Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > ROSE ELINOR DOUGALL – Stellular (2017)

ROSE ELINOR DOUGALL – Stellular (2017)

ROSE ELINOR DOUGALL - Stellular (2017)1. Colour of Water
2. Strange Warnings
3. Stellular
4. Closer
5. Take Yourself with You
6. All at Once
7. Answer Me
8. Dive
9. Poison Ivy
10. Hell and Back
11. Space to Be
12. Wanderer

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 20 janvier 2017 / Label : Vermilion Records – Republic Of Music / Pays d’origine : Royaume-Uni

Il aura fallu 6 ans à Rose Elinor Dougall pour donner une suite à son premier album « Without Why » sorti en 2010. Autant dire une éternité, à tel point que certains d’entre vous ne savent peut-être pas de qui il s’agit. Elle avait pourtant connu son heure de gloire au milieu des années 200 au sein du trio The Pipettes, beaucoup remanié au fil des ans, et qui a continué sans elle. Chaque membre a fait son chemin depuis, notamment Gwenno Saunders qui a sorti deux albums en solo, mais notre préférence est toujours allée vers la Pop romantique de Rose Elinor Dougall.

Malgré deux EPs sortis en 2012 et 2013, la suite de son charmant premier essai s’est donc faite attendre. Probablement parce qu’elle n’a finalement pas trouvé chaussure à son pied en termes de label, et a fini par créer le sien, Vermilion Records, distribué par Republic Of Music. A l’écoute de « Stellular » on se demande bien ce qui a pu rendre si frileuses les maisons de disques, car cet album marie à merveille efficacité Pop et sensibilité artistique.

Elle revient donc aujourd’hui avec une musique plus Pop dans sa production mais toujours aussi rêveuse et marquée par le son des années 80, notamment dans le mariage de la basse et des claviers, c’est particulièrement le cas sur le rythme assez Funky de ‘Closer’, mais Rose Elinor Dougall conserve d’un bout à l’autre de ce disque son identité « Indie ». Le premier morceau de l’album, ‘Colour Of Water’, donne ainsi le ton avec une façon de chanter qui évoque étrangement Alejandra Deheza de School Of Seven Bells. Une touche un peu psychédélique, atmosphérique, voire ‘Shoegaze’ qui se confirme sur ‘Strange Warnings’, mais c’est le titre ‘Stellular’ qui a d’abord été choisi comme single, probablement en raison de son aspect plus rythmé.

Cette musique de prime abord très Pop ne ressemble pourtant qu’à son auteure. Une grande romantique, certainement. C’était l’impression qui se dégageait de son premier album, et ce sentiment revient au galop en écoutant le merveilleux ‘Take Yourself With You’, aussi enivrant que Belle & Sebastian version claviers. Volontairement déroutant aussi lorsqu’elle enchaîne sur le titre le plus 80’s de l’album avec ‘All At Once’. C’est évident, elle n’a en aucun cas l’intention de faire du sur place et varie les plaisirs sur cette œuvre qui allie parfaitement l’envie d’expérimenter des territoires sonores différents et une volonté de faire un album accessible à tous. Mention spéciale au très bon duo ‘Dive’ en compagnie du chanteur britannique Boxed In où le chant de Rose Elinor Dougall fait des merveilles.

‘Stellular’ laisse au final cette impression d’être un disque particulièrement mature et abouti. Oui, il aura mis du temps à arriver, mais l’attente en valait amplement la peine. Rose Elinor Dougall marque ainsi de son empreinte cette rentrée musicale. Il n’y a plus qu’à espérer la voir sur une scène française pour prolonger le plaisir en live.

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de ‘Without Why’ (2010)

https://www.facebook.com/roseelinordougall/
https://twitter.com/rosedougall

Vous aimerez aussi…

ROSE ELINOR DOUGALL - Without Why (2010)AMBER ARCADES - Fadin Lines (2016)BAT FOR LASHES - The Bride (2016)

Laisser un commentaire

Top