Vous êtes ici
Accueil > Actualités > WHENYOUNG – Reasons To Dream (2019)

WHENYOUNG – Reasons To Dream (2019)

WHENYOUNG - Reasons To Dream (2019)1. Pretty Pure
2. Never Let Go
3. The Others
4. A Labour of Love
5. You’re Grand
6. Blow Up The World
7. Blank Walls
8. Future
9. In My Dreams
10. Heartbroken
11. Something Sweet

Date de sortie : 24 mai 2019 / Label : Virgin EMI / Pays d’origine : Irlande

En Irlande le talent n’attend pas le nombre des années, et les groupes prometteurs, tous genres confondus, semblent se multiplier à une vitesse assez impressionnante ces derniers temps. Après avoir été charmé par le nouvelle scène Post Punk de Dublin (Fontaines D.C., The Murder Capital) voici un groupe qui incarne la facette Indie Pop Irlandaise comme aucun ne l’avait fait depuis les Cranberries. Et ce n’est pas par hasard que nous citons le groupe de la regrettée Dolores O’Riordan, car Whenyoung est également originaire de Limerick, et bien qu’il soit aujourd’hui installé à Londres, il n’a pas hésité à rendre hommage à ses illustres aînés en reprenant sur son premier EP sorti l’an dernier le classique « Dreams ».

Mais il fallait sans doute plus à ce trio qui n’avait sorti qu’une poignée de chansons pour dépasser le statut flatteur mais embarrassant de nouvelle égérie Indie Pop envers lequel l’enthousiasme général aurait pu retomber aussi vite qu’il était apparu. Et c’est en musique que le trio répond à cette question avec son premier album justement intitulé « Reasons To Dream ». Tout d’abord parce qu’il a énormément évolué en très peu de temps, et le titre d’ouverture « Pretty Pure » est là pour le confirmer tant cette nouvelle version tranche avec l’impression de démo que laissait l’enregistrement original de ce single sorti un an plus tôt. Le chant d’Aoife Power est un autre atout de taille, car son interprétation à la fois juvénile et habitée a su suffisamment s’affranchir des encombrantes comparaisons avec Dolores O’Riordan, bien qu’elle en garde les intonations sur quelques titres, comme le couplet de « The Others » ou l’introduction de « In My Dreams ».

On attendait probablement moins Whenyoung sur la longueur, et c’est là que le trio cloue le bec à ses éventuels détracteurs. Quasiment tous les titres de « Reasons To Dream » sont des tubes en puissance. Ils possèdent chacun l’insouciance et la spontanéité des groupes encore assez jeunes pour ne pas se poser de questions et se lancer dans l’aventure tête baissée. A coup de refrains absolument imparables (« Never Let Go », « The Others », « Future ») ce trio de Limerick nous remémore les plus beaux moment des 90’s (sur « Blank Walls » notamment, lorsque la musique à guitare était fédératrice. Il se pose aussi bien plus en combo Indie Rock prometteur qu’en produit de label voué à jouer une Pop calibrée.

Whenyoung nous rappelle pour faire un grand disque il faut d’abord de bonnes chansons, et c’est grâce à sa simplicité qu’il fait immédiatement la différence. L’Irlande a toujours vu naître de très grand groupes de Rock et Whenyoung pourrait bien être le prochain sur la liste, avec toutes les raisons du monde de rêver.

Pour plus d’infos :

https://www.whenyoungband.com/
https://www.facebook.com/whenyoungband/
https://twitter.com/whenyoungband

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top