Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > KARKWA – Les Chemins De Verre (2011)

KARKWA – Les Chemins De Verre (2011)

KARKWA - Les Chemins De Verre (2011)1. Le Pyromane
2. L’Acouphène
3. Moi-léger
4. Marie tu pleures
5. Le Bon sens
6. Les Chemins de verre
7. Dors dans mon sang
8. La Piqûre
9. Les Enfants de Beyrouth
10. Au-dessus de la tête de Lilijune
11. 28 Jours
12. Le Vrai bonheur

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 17 octobre 2011 / Label : Audiogram / Pays d’origine : Canada

On est un peu dépité de vous présenter aujourd’hui Karkwa comme une découverte, et presque autant de classer ce nouvel album parmi les sorties de 2011, parce que ça fait un moment qu’il est sorti au Québec, ce disque! Ardent défenseur du groupe depuis l’album ‘Les Tremblements S’immobilisent’, on se dit à chaque fois, « cette fois, c’est la bonne! ». Et on pensait bien que ça arriverait, la reconnaissance Française, sans parler de l’international, avec ‘Le Volume Du Vent’, il y a deux ans.

Sans s’étaler sur les raisons qui expliquent ce trop long retard avant la sortie de cet album chez nous, concentrons-nous sur la musique de Karkwa, car on vous le répète encore, elle n’a jamais été aussi belle. Ce disque a d’ailleurs remporté le prestigieux Polaris Prize au Canada, soit l’équivalent du Mercury Prize de nos voisins Anglais, chose plutôt rare pour un groupe francophone. Mais il faut dire que Karkwa n’est pas un groupe francophone comme les autres. S’il manie habilement la langue de Rabelais, ils ne manque pas non plus d’aisance lorsqu’il s’agit de nous dévoiler une musique maintes fois comparée à Radiohead (époque ‘OK Computer’) non sans raisons, mais avec largement assez de personnalité et d’expérience pour dépasser le stade des comparaisons.

Même pour Karkwa, ‘Les Chemins De Verre’ est un album qui n’aurait pas forcément dû voir le jour. Le groupe s’est réuni au studio La Frette à Paris pour se lancer dans l’enregistrement d’un disque qui n’était pas encore composé, se laissant aller à l’inspiration à la spontanéité du moment. Le résultat est époustouflant. Avoir enregistré ainsi sans pression leur a sans doute permis de laisser les titres se faire tout seuls, de se jeter sans filet, d’où une collection de 12 morceaux totalement décomplexés, où la poésie des textes de Louis-Jean Cromier suinte de toutes parts.

On entre vite dans le vif du sujet avec l’imparable titre d’ouverture ‘ Le Pyromane’, une chanson aussi Rock que lyrique qui reprend un peu les choses là où le groupe les avait laissées sur son précédent opus. Le reste sera plus varié et inattendu, car Karkwa nous dévoile aussi à travers ‘Les Chemins De Verre’ une facette très intimiste, avec pas mal de titres calmes et poignants parmi lesquels on retiendra notamment ‘Moi-Léger’, avec ses couplets presque murmurés et son final Noisy et atmosphérique, dans le veine d’un Sigur Ros. C’est une comparaison qu’on leur accorde souvent chez nos voisins Anglo-Saxons, et c’est d’ailleurs exactement ce qu’un ami Anglais à moi m’a dit l’autre jour lorsque je lui ai fait découvrir ce disque. On retrouve aussi ce côté planant sur le titre ‘ Les Chemins De Verre’ ou sur ‘L’Aurore’.  ‘Marie, Tu Pleures’ est quant à lui le genre de morceau qui réconcilie la langue française et les guitares, avec son côté Folk, ses choeurs, l’impression de se retrouver au coin du feu avec eux…

Deux ans après avoir encensé ‘Le Volume Du Vent’, on a aujourd’hui le sentiment que rien ne peut plus arrêter Karkwa, que le groupe traverse une période particulièrement faste – depuis un bon moment déjà – et n’attend plus que le petit coup de pouce du destin pour exploser à la face du monde. Parce qu’inévitablement c’est bien ce qui va finir par arriver. Chers lecteurs, je crois que vous savez ce qu’il vous reste à faire, si vous voulez encore avoir une petite chance de dire, « moi, je les écoutais déjà avant qu’ils soient connus! ».

Titres conseillés : Le Pyromane, L’Acouphène, Moi-Léger, Marie, Tu Pleures, Le Bon Sens, Les Chemins De Verre, La Piqûre, L’Aurore

Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Karkwa

Lire la chronique de ‘Le Volume Du Vent’

Voir la galerie photos du concert à la Maroquinerie, Paris, mercredi 29 juin 2011

http://www.karkwa.com/
http://www.facebook.com/Karkwa

Vous aimerez aussi…

  • RADIOHEAD – OK Computer (1997)
  • SIGUR ROS – Með Suð I Eyrum Við Spilum Endalaust (2008)
  • ARCADE FIRE – The Suburbs (2010)

RADIOHEAD - OK Computer (1997)SIGUR ROS - Með Suð I Eyrum Við Spilum Endalaust (2008)ARCADE FIRE - The Suburbs (2010)

Laisser un commentaire

Top