Vous êtes ici
Accueil > À la une > LUMP – Animal (2021)

LUMP – Animal (2021)

LUMP - Animal (2021)1. Bloom At Night
2. Gamma Ray
3. Climb Every Wall
4. Animal
5. Red Snakes
6. Hair On The Pillow
7. Paradise
8. We Cannot Resist
9. Oberon
10. Phantom Limb

Date de sortie : 30 juillet 2021 / Label : Chrysalis Records – Pias / Pays d’origine : Angleterre

Le premier album de Lump sorti il y a 3 ans ressemblait plus à un projet éphémère qu’à une aventure vouée à être prolongée. Mais Laura Marling et Mike Lindsay se sont tellement fait plaisir à créer cette musique faite d’étranges collages qu’il reprennent aujourd’hui du service avec une version plus élaborée et un peu plus directe de Lump, mais totalement fidèle à l’esprit expérimental de leur projet.

Si « Lump » mettait d’abord et avant tout l’accent sur une atmosphère éthérée et un parti pris expérimental, son successeur y ajoute une touche de mélodie particulièrement bienvenue pour ne pas faire tourner l’expérience en un beau projet un peu vain. Cette fois-ci, le duo met ses chansons au centre, avec une interprétation plus directe et envoûtante de Laura Marling, même si les morceaux s’enchaînent dans le même dédale d’expérimentions sonores, notamment à la fin de titres tels que « Gamma Ray », où Mike Lindsay prend un malin plaisir à jouer avec son harmoniseur.

C’est finalement la basse, en arrière-plan, qui offre quelques-uns de ses plus beaux moments à l’album avec ses lignes particulièrement efficaces sur « Animal » et « Climb Every Wall ».  Qu’il paraisse futuriste ou au contraire ancré dans des sonorités plus New Wave, « Animal » est un disque où l’art ne prend pas ses auditeurs de haut. Il leur laisse suffisamment de pistes pour apprécier les chansons sans pour autant livrer tous ses secrets dès les premières écoutes. « Red Snakes » pourrait être un titre de Folk mélancolique comme l’anglaise sait si bien faire en solo. La suite est même plus enjouée avec le plus accrocheur « We Cannot Resist » ou le – relativement – plus Pop « Paradise » où les couches de chant de Laura Marling se superposent avant de laisser la place à un final particulièrement psychédélique.

C’est indéniable, Lump est un formidable terrain de jeu pour Laura Marling et Mike Lindsay, mais au-delà de l’expérimentation, les deux musiciens ont trouvé un autre atout encore plus imparable : la complicité.

Pour plus d’infos :

Lire la chronique de « Lump » (2018)

https://www.lump.world/
https://www.facebook.com/thisisLUMP/
https://twitter.com/thisislump

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top