Vous êtes ici
Accueil > Actualités > MAPLE GLIDER – To Enjoy is the Only Thing (2021)

MAPLE GLIDER – To Enjoy is the Only Thing (2021)

MAPLE GLIDER - To Enjoy is the Only Thing (2021)1. As Tradition
2. Swimming
3. View From This Side
4. Friend
5. Be Mean, It’s Kinder Than Crying
6. Good Thing
7. Baby Tiger
8. Performer
9. Mama It’s Christmas

Date de sortie : 25 juin 2021 / Label : Partisan Records – Pias / Pays d’origine : Australie

Maple Glider est Australienne, mais si elle n’était pas venue en Europe cet album n’aurait peut-être jamais vu le jour. C’est en 2018 que la jeune Tori Zietsch s’installe à Brighton au Royaume-Uni, après un premier projet musical avorté. Et c’est là, dans la solitude, qu’elle trouva l’inspiration, la sève de ce premier album hautement personnel et mélancolique, qu’elle dévoile aujourd’hui derrière son pseudonyme Maple Glider.

Cette mélancolie lui colle littéralement à la peau. « To Enjoy is the Only Thing » nous raconte de instants de vie, heureux et malheureux, sous une atmosphère Folk et planante formidablement portée par la voix troublante de Maple Glider. Ce chant marqué par les émotions qu’il transporte est certainement l’élément clé de cet album qui, malgré son minimalisme, reste captivant de bout en bout.

Il vous suffira d’écouter la façon dont elle nous emporte dans son spleen sur « View From This Side » ou « Friend » pour vous en convaincre.  On comprend mieux son état d’esprit lorsqu’elle décrit le projet en ces termes :  « Pour moi l’album ressemble à ça : marcher au travers d’arbres scintillants mi-septembre, nager le long des calanques au sud de la France, le gel sur le capot des voitures, l’obscurité à 16h, la lumière jusqu’à 22h, un sentiment discret, le brouillard perpétuel qui avale la Côte d’Argent, la couleur rouge, cette horrible robe verte, le vin rouge, le sang rouge, les lèvres rouges, le rouge est la couleur de la robe du cardinal, la Suisse, le journal de ma mère, le rapport du médecin légiste, le soleil sur mon visage, la fin de l’amour… ».

Évidemment sa Folk éthérée n’est parfois pas sans nous rappeler la musique de sa compatriote Julia Jacklin, à la différence près que l’univers Indie Folk qu’elle dévoile ne bifurque jamais vers l’Indie Rock. Elle préfère suivre les voies sombres de ses complaintes électro-acoustiques, mais elle le fait avec un tel pouvoir d’envoûtement que la beauté froide de son univers nous laisse sans voix. Si « Swimming » semble se détacher d’emblée du lot, en single porteur de l’album, on s’aperçoit vite que chaque chanson est essentielle, poignante, vitale. Maple Glider manie l’art de chanter son cœur brisé comme personne, « Good Thing » en est probablement le plus vibrant exemple.

Pour ceux d’entre vous qui se demanderaient encore à quoi ressemble vraiment la voix d’un ange, voici la réponse : à celle de Maple Glider, celle d’un ange triste, certes, mais qui nous dit si bien avec le titre de son album : « Apprécier, c’est la seule chose qui compte ».

Pour plus d’infos :

https://mapleglider.com/
https://www.facebook.com/mapleglider
https://twitter.com/mapleglider​​
https://instagram.com/mapleglider​​

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top