Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > OLIVER COLE – Year Of The Bird (2015)

OLIVER COLE – Year Of The Bird (2015)

OLIVER COLE - Year Of The Bird (2015)01. Helium Heart
02. I’ll Be Your Shelter
03. Golden Leaf
04. Wide Open
05. Robert
06. Ah Ooh Ooh
07. The Happy Prince
08. Magnolia
09. Year of the Bird
10. Helium Intro

Acheter l’album

Date de sortie : 31 juillet 2015 / Label : Thrid Bar / Pays d’origine : Irlande

C’est toujours un peu la même histoire : quand on est jeune et qu’on a envie de faire de la musique on y met toute son énergie, on veut que ça bouge et que l’effet soit instantané. Bref, on veut faire du Rock. C’était le cas pour moi, et j’imagine bien qu’Oliver Cole voyait les choses ainsi il y a une quinzaine d’année lorsqu’il donnait tout ce qu’il avait pour faire de Turn, son trio d’alors, « the next big thing » en Irlande. Mais de next big thing il n’y a pas eu, malgré l’urgence de ses titres tels que ‘Beeswax’, ‘Beretta’, ‘Queen Of My Heart’ ou ‘Another Year Over’… Oliver Cole a fait comme tout le monde, il a grandi, et s’est découvert au fil des ans un talent d’écriture qui allait bien au-delà de quelques riffs de guitare bourrés de distorsion.

Le dernier album éponyme de Turn – qui remonte déjà à 2005 – fut probablement un tournant dans sa carrière, celui qui annonçait une nouvelle voie, mais aussi la fin d’un cycle. Et c’est en 2010 avec son premier album solo, « We Albatri » qu’Oliver Cole revint dans une trop grande confidentialité malheureusement. Avec ce disque il dévoilait déjà ses talents de ‘singer songwriter’ avec un ton plutôt léger et nonchalant, notamment sur le single « What Will You Do ».

L’autoproduction n’aidant rien à la fréquence des sorties, il a donc fallu attendre 5 ans avant de pouvoir profiter de ses nouvelles chansons. Et il n’y a pas de doute, l’homme a encore mûri et nous dévoile aujourd’hui un disque beaucoup plus intime et personnel, au ton mélancolique et bercé par une certaine poésie. A l’image des illustres amis qui viennent lui prêter main forte sur certains titres (Glen Hansard sur ‘Magnolia’, Gemma Hayes sur ‘The Happy Prince’) Oliver Cole a évolué vers un univers plus Folk et très subtil qui emporte ses auditeurs sans avoir pour autant besoin de pousser sa voix ou ses guitares, même si son style d’antan n’est jamais bien loin (sur des titres tels que « Golden Leaf » notamment, mais tout de même plus apaisé). Il peut même nous jouer des morceaux de 8 minutes – le très beau ‘Year Of The Bird’ – sans que l’ennui ne vienne pointer la bout de son nez, à aucun instant. Voilà une chanson qui comme ‘Ah Ooh’ ou ‘I’ll Be Your Shelter’ n’a rien à envier aux dernières compositions crève-cœur du talentueux Damien Rice.

C’est donc avec ce disque plein de poésie qu’Oliver Cole confirme une fois de plus tout le bien que l’on pense de lui depuis bientôt 15 ans. Un album qui ne connaîtra peut-être pas le succès qu’il mérite hors de son Irlande natale, mais qui restera sans aucun doute longtemps prêt de ceux qu’il aura su toucher en plein cœur, même si derrière le poète, le rockeur n’est jamais bien loin…

Titres conseillés : à peu près tous !

Pour plus d’infos :

Chroniques de Turn :

Turn (2005)
Forward (2003)
In Position (EP – 2002)
Antisocial (2000)
Check My Ears (EP – 2000)

Temple Bar Music Centre, Dublin, Irlande, Jeudi 25 Juillet 2002 : compte-rendu / galerie photos

http://olivercolemusic.com/
https://www.facebook.com/pages/oliver-cole/175102800178
https://twitter.com/olliecole

Vous aimerez aussi…

GEMMA HAYES - Bones + Longing (2015)GLEN HANSARD - Rhythm and Repose (2012)DAMIEN RICE - My Favourite Faded Fantasy (2014)

Laisser un commentaire

Top