Vous êtes ici
Accueil > À la une > PHANTASTIC FERNITURE – Phantastic Ferniture (2018)

PHANTASTIC FERNITURE – Phantastic Ferniture (2018)

PHANTASTIC FERNITURE - Phantastic Ferniture (2018)

1. Uncomfortable Teenager
2. Bad Timing
3. Fuckin ‘n’ Rollin
4. Gap Year
5. Take It Off
6. Parks
7. I Need It
8. Dark Corner
Dance Floor
9. Mummy y Papa

Date de sortie : 27 juillet 2018 / Label : Trangressive – Pais – Polyvinyl / Pays d’origine : Australie

Nous avions découvert la talentueuse Julia Jacklin il y a deux ans à peine, à l’occasion de « Don’t Let The Kids Win », un premier album particulièrement réussi sur lequel elle mettait en exergue son amour des musiques Folk, Rock et Country. Les réactions enthousiastes ne manquèrent pas et la carrière de l’australienne fut ainsi lancée. On pensait qu’elle allait enchaîner assez vite, en sortant le titre « East Week » l’an dernier. Mais peut-être avait-elle envie de mettre quelques grains de sel dans sa musique dans l’ensemble plutôt posée. Seul le titre « Coming of Age » était d’ailleurs vraiment Rock et saturé.

Mais parler de Phantastic Ferniture en tant que projet de Julia Jacklin uniquement serait inexact et réducteur, car c’est en fait un trio : Julia Jacklin, Elizabeth Hughes (guitare) et Ryan K. Brenna (batterie). C’est dans un bar que le groupe est né, plus précisément dans le sous-sol de Frankie’s Pizza à Sydney. Une nuit de 2014, pour l’anniversaire de Julia Jacklin, un câlin collectif s’est formé au milieu des flippers lors duquel les dix participants se sont jurés de former un groupe. « Seulement quatre d’entre nous s’en rappelaient le lendemain » note Hughes.

Il aura ensuite fallu du temps pour que leurs agendas respectifs leur permettent d’enregistrer un album. Mais le voici, et la bonne nouvelle c’est qu’il sonne comme une libération, au moins pour son interprète principale, qui met son chant au profit d’une collection de chansons particulièrement directes qui ne se prennent pas trop au sérieux, notamment l’effronté « Fucking ‘N’Rollin’ » et « Bad Timing » qui possèdent tous deux une sorte d’aura cool et entêtante grâce à quelques notes de basses bien senties et du meilleur effet, et surtout la voix planante de Julia Jacklin.

Voilà un groupe né un peu par hasard qui s’avère être bien plus qu’un side-project pour ses membres. Réunis par leur amour des calembours sur les fougères (« fern » en anglais, d’où le titre et la pochette) et des vêtements décontractés, Phantastic Ferniture est de loin l’album le plus excitant du mois, et restera certainement bien plus qu’un coup de cœur éphémère et isolé au beau milieu de cette période estivale. Du plaisir en barre !

Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Julia Jacklin, mercredi 2 novembre 2016

Lire la chronique de ‘Don’t Let The Kids Win’ (2016)

Le Pop Up du Label, Paris, mercredi 2 novembre 2016 : galerie photos

http://phantasticferniture.com/
https://www.facebook.com/phantasticferniture/
https://twitter.com/phanfern

Vous aimerez aussi…

JULIA JACKLIN - Don’t Let The Kids Win (2016)MIDDLE KIDS - Lost Friends (2018)COURTNEY BARNETT - Tell Me How You Really Feel (2018)

Laisser un commentaire

Top