Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > LAURA VEIRS – The Lookout (2018)

LAURA VEIRS – The Lookout (2018)

LAURA VEIRS - The Lookout (2018)1. Love Me To Death
2. One Lung
3. Fools Gold
4. Raptures
5. The Happiest Place
6. Third World Girl
7. White Whine
8. Prehistoric Blues
9. On The Mend
10. Old Faithful
11. Sun Of Life

Date de sortie : 13 avril 2018 / Label : Bella Union – Pias / Pays d’origine : Etats-Unis

Il fut un temps où Laura Veirs était particulièrement prolifique, avec une cadence d’un disque tous les deux ans, et où sa Folk intime reflétait les questionnements de sa jeunesse. Rêveuse et mélancolique sur son chef d’œuvre « Carbon Glacier » en 2004, elle s’essaya ensuite à une musique légèrement plus électrique sur « Year of Meteors » l’année suivante puis « Saltbreakers » en 2007. Mais c’est finalement dans son rôle de poétesse que nous l’avons toujours préférée, notamment sur « July Flame » sorti en 2010, puis « Warp & Weft », son dernier album solo qui remonte à 5 ans déjà.

La maternité n’a certainement pas été étrangère à ce ralentissement, c’est d’ailleurs pour cela qu’elle a également sorti il y a quelques années un disque de Folk pour enfants. On la sent plus apaisée, depuis « Warp & Weft » notamment, mais aussi plus mature, en laissant sa carrière évoluer au gré de ses envies, en prenant le temps nécessaire, et en s’accordant quelques projets en marge comme le très bon album sorti avec « Case / Lang / Veirs » sorti il y a deux ans.

Mais un vrai nouvel album de Laura Veirs se faisait cruellement attendre, et avec « The Lookout » elle se rappelle enfin à notre bon souvenir. Et justement, on se remémore vite à quel point c’était bon. Certains titres nous feraient presque penser que rien n’a changé, comme le séduisant « Watch Fire » sur lequel elle invite Sufjan Stevens à chanter avec elle. Elle continue sa petite entreprise Folk avec son compagnon de toujours à la production, Tucker Martine, mais aussi d’autres invités dont : Karl Brau, Steve Moore, Eli Moore, Eyvind Kang.

Sa musique semble planer avec une certaine nonchalance, et pourtant ses thèmes sont bien ancrés dans la dure réalité d’aujourd’hui : « C’est ma réponse au chaos post-élection aux Etats-Unis, aux divisions raciales dans notre pays et à mes prises de conscience personnelles des réalités de la vie quand on a quarante ans : j’ai des amis qui meurent ; j’ai des difficultés à gérer ma vie d’artiste tout en étant mère de jeunes enfants ».

La douceur avec laquelle elle nous chante ses préoccupations lui donne un air de sagesse, en se tournant vers le beau dans les moments difficiles comme sur cette chanson d’amour qui donne son nom à l’album, « The Lookout », un terme récurrent au fil du disque en forme d’avertissement, nous invitant à faire en sorte que la vie soit belle tout en restant pleinement conscient des réalités. Une fois de plus, cette Folk (et bien plus) qui ne ressemble qu’à elle finit par nous enivrer avec ses images puisées dans la nature qui délivrent un propos universel et réaliste, celui d’une artisane de l’Indie Folk qui n’a rien perdu de sa plume.

Laura Veirs sera en concert à Paris au Café de la Danse le 29 mai, toutes les infos ici !

Pour plus d’infos :

Chroniques :

Warp & Weft (2013)
July Flame (2010)
Saltbreakers (2007)
Year Of Meteors (2005)
Carbon Glacier (2004)

Lire l’interview de Laura Veirs, le 30 octobre 2009

Le Divan du Monde, Paris, mercredi 6 novembre 2013 : galerie photos
Galerie photos : la Maroquinerie, Paris, dimanche 20 janvier 2011
Galerie photos Showcase Fnac Les Halles, Paris, mercredi 13 janvier 2010
La Maroquinerie, Paris, mardi 24 avril 2007 : compte-rendu / galerie photos
La Maroquinerie, Paris, mardi 28 février 2006 : compte-rendu / galerie photos

http://www.lauraveirs.com/
http://www.facebook.com/LauraVeirs
http://twitter.com/lauraveirs

Vous aimerez aussi…

LAURA VEIRS - Warp & Weft (2013)ALELA DIANE - Cusp (2018)JESCA HOOP - Memories Are Now (2017)

Laisser un commentaire

Top