Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > QUEEN KWONG – Love Me To Death (2018)

QUEEN KWONG – Love Me To Death (2018)

QUEEN KWONG - Love Me To Death (2018)1. Love Me To Death
2. One Lung
3. Fools Gold
4. Raptures
5. The Happiest Place
6. Third World Girl
7. White Whine
8. Prehistoric Blues
9. On The Mend
10. Old Faithful
11. Sun Of Life

Date de sortie : 13 avril 2018 / Label : Edison Sound Records / Pays d’origine : Etats-Unis

Derrière le pseudonyme Queen Kwong se cache Carré Callaway, une chanteuse basée à Los Angeles découverte par Trent Treznor il y a déjà un bon bout de temps, quand il lui proposa de faire les premières parties de Nine Inch Nails sur la tournée de l’album « With Teeth » en 2005, alors qu’elle n’avait que 17 ans. Et c’est encore grâce à lui qu’elle refit surface en accompagnant la nouvelle tournée son groupe, sous le nom de Queen Kwong.

Quel étonnement de voir que sa renommée en France n’est que très confidentielle à ce jour. Après un premier album sorti en 2015, « Get a Witness » sur lequel elle dévoila son univers particulièrement Noisy, la revoici aujourd’hui avec un disque plus produit dont l’énergie et la personnalité qui devraient faire date. Sa musique nous fait beaucoup penser à sa compatriote EMA : avec la même intransigeance elle enchaîne des chansons noires et saturées, avec une approche assez Punk.

Pourtant « Love Me To Death » est bien plus varié qu’un énième album de Rock alternatif. Il alterne avec brio des compositions relativement Pop qui permettent d’entrer assez rapidement dans le vif du sujet, avec le titre d’ouverture qui donne son nom à l’album, ainsi que « One Lung », où l’on décèle l’héritage de Patti Smith et de PJ Harvey. Avec un air désinvolte Queen Kwong insuffle à ses chansons une tension électrique, sur le fil du rasoir, tantôt explosive (« Foold Gold », « Prehistoric Blues »), tantôt posée (« Old Faithful », « Raptures »).

Elle ne semble en revanche jamais apaisée, dégageant d’un bout à l’autre une noirceur presque gothique et envoûtante à la façon d’une Chelsea Wolfe, mais toujours avec la rage d’un lion en cage. Mais sa principale qualité est de savoir privilégier la mélodie à un psychédélisme d’apparat. Les titres tranchants ne manquent pas (ajoutons « White Wine » à ceux cités précédemment). Avec « Love Me To Death » Queen Kwong est sur le point de devenir votre nouvelle artiste préférée de demain, totalement underground, mais certainement plus pour bien longtemps.

Queen Kwong sera en concert le 3 mai à l’Espace B, Paris, toutes les infos ici !

Pour plus d’infos :

http://www.queenkwong.com/
https://www.facebook.com/QueenKwong/
https://twitter.com/QueenKwong

Vous aimerez aussi…

EMA - The Future’s Void (2014)CHELSEA WOLFE - Pain Is Beauty (2013)THE KILLS - No Wow (2005)

Laisser un commentaire

Top