Vous êtes ici
Accueil > À la une > AURORA – What Happened To The Heart? (2024)

AURORA – What Happened To The Heart? (2024)

AURORA - What Happened To The Heart? (2024)1. Echo Of My Shadow
2. To Be Alright
3. Your Blood
4. Conflict of the mind
5. Some Type Of Skin
6. The Essence
7. Earthly delights
8. The Dark Dresses lightly
9. A Soul with no King
10. Dreams
11. My Name
12. Do you Feel
13. Starvation
14. The Blade
15. My Body Is Not mine
16. Invisible wounds

Date de sortie : 7 juin 2024 / Label : Decca / Pays d’origine : Norvège

Après une série d’albums sur fond rouge, Aurora passe au bleu, comme pour nous dire que les temps que nous traversons aujourd’hui sont bien plus tristes et froids. Avec son titre « What Happened To The Heart? », la Norvégienne révèle d’emblée quelles seront les grandes lignes de son cinquième album. Spectatrice d’un monde mal en point, elle se demande à raison où a bien pu passer le cœur des hommes, sans pour autant perdre espoir. Bien au contraire, elle replace l’empathie au centre de son œuvre, car c’est bien l’indifférence face aux maux de la planète qui l’a inspirée et motivée à réagir. La mélancolie a toujours été présente dans la discographie d’Aurora, et ses messages de paix et de tolérance également. Mais ce nouveau disque semble dégager une profondeur d’écriture plus mature et profonde, avec une réflexion plus poussée qui cherche de titre en titre à toucher ses auditeurs.

Par son atmosphère planante, « Echo of My Shadow » semble pourtant simplement reprendre les choses là où les avait laissées en 2016 sur son premier album « All My Demons Greeting Me As A Friend ». Mais ses paroles prennent un tournant bien plus concret dès « To Be Alright », un titre sur lequel elle s’interroge sur sa place dans le monde et recherche un réconfort lorsqu’elle s’exclame « I don’t want to fight / I just want to feel alright ». Ainsi, thèmes personnels et universels s’entremêlent dans une ambiance qui alterne couplets posés, voire contemplatifs, et refrains explosifs comme celui de « Your Blood » ou la seconde partie de « Some Type of Skin » et son pré-refrain sans équivoque : « We’re good people / And we deserve peace / It’s difficult, it seems ». Le monde en guerre n’est jamais bien loin derrières les ritournelles Pop d’Aurora. Ses chansons passent de la joie aux larmes en un instant, à travers la complexité des rapports humains exprimés sur « The Essence », au très inquiétant (et pourtant si beau) « The Dark Dresses Lightly ».

Mais au-delà des thèmes abordés, c’est surtout la manière dont elle a façonné et enchaîné ses compositions qui prend aux tripes ses auditeurs. Aventureuse, elle ne s’interdit rien et brise les frontières entre les genres à travers sa musique, comme un reflet de la diversité du monde. « What Happened To The Heart? » prend alors la forme d’un voyage sur les mélodies du plus folklorique « A Soul With No King ». Elle peut justement se contenter d’une guitare folk, sur « The Essence » ou sur le mélancolique et éthéré « Dreams », pas si lointain des mélopées d’Enya. Alors qu’une certaine forme de désespoir semble l’envahir au fil des titres, c’est pourtant par un dernier tiers particulièrement électronique et dansant qu’Aurora laisse la lumière refaire progressivement surface. Tout d’abord sur « Do You Feel », un titre en forme de réveil à l’assaut du dancefloor, avant d’enchaîner sur l’hyper sombre et tribal « Starvation » qui est probablement le morceau le plus engagé de l’album, comme un cri de rage face à un monde en perdition, et même s’i évoque plus la faim de l’esprit que celle du corps, le choix du terme famine n’a rien d’anodin dans le contexte actuel. « The Blade » et « My Body Is Not Mine » combattent aussi une forme de violence sur une atmosphère quasi chamanique (avec un final aux touches étonnamment  industrielles façon Nine Inch Nails sur « My Body is Not Mine »).

Si les textes sont particulièrement forts et chargés en émotion, Aurora n’oublie pas au passage le pouvoir d’une belle mélodie et nous comble avec sa pop alternative mi-enjouée, mi-rêveuse, entraînante et fédératrice. La maturité du chant, des harmonies vocales, la variété des styles, des instruments, et surtout l’excellente production de Magnus Skylstad qui apporte beaucoup de relief et de puissance à l’ensemble font de « What Happened To The Heart? » une œuvre extrêmement forte vers laquelle on risque de revenir, encore et encore, pour revivre et partager avec Aurora ce pognant combat contre l’apathie. Le message vibrant d’une artiste de cœur.

Pour plus d’infos :

Chroniques :

The Gods We Can Touch (2022)
A Different Kind Of Human – Step 2 (2019)
Infections Of A Different Kind – Step 1 (2018)
All My Demons Greeting Me As A Friend (2016)’

Lire l’interview d’Aurora, le 14 octobre 2015

Festival Rock en Seine – Domaine National de Saint Cloud – Dimanche 28 août 2022 : galerie photos
La Cigale – Paris, mardi 30 octobre 2018 : compte-rendu et photos
Le Badaboum, Paris, jeudi 1er mars 2018 : live report / galerie photos
La Maroquinerie, Paris, lundi 24 octobre 2016 : compte-rendu / galerie photos
Festival Rock en Seine – Domaine National de Saint Cloud, 28 août 2016 : galerie photos
Les Etoiles, Paris, mercredi 14 octobre 2015 : galerie photos
La Boule Noire, Paris, mercredi 10 juin 2015 : galerie photos

http://www.aurora-music.com/
https://www.facebook.com/iamAURORA
https://twitter.com/auroramusic

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top