Vous êtes ici
Accueil > Chroniques > BEIRUT – March Of The Zapotec And Realpeople Holland (Double EP – 2009)

BEIRUT – March Of The Zapotec And Realpeople Holland (Double EP – 2009)

BEIRUT - March Of The Zapotec And Realpeople Holland (Double EP - 2009)CD1:

1. Zócalo
2. La Llorona
3. My Wife
4. The Akara
5. On a Bayonet
6. The Shrew

CD2 :

1. My Night with the Prostitute from Marseille
2. My Wife, Lost in the Wild
3. Venice
4. The Concubine
5. No Dice

Acheter sur Amazon.fr

Date de sortie : 17 février 2009 / Label : Pompeii Records – Differ-Ant / Pays d’origine : Etats-Unis

Zach Conlon est décidément quelqu’un qui ne fait pas les choses à moitié. On voyait déjà ce nouvel album, qui n’en est pas tout à fait un, comme un ensemble de chutes de moindre intérêt de ses enregistrements précédents. Quelle grossière erreur ! C’est vrai, l’an dernier celui-ci semblait au bout du rouleau, après le succès de ‘The Flying Club Cup’. Victime de son succès, il aurait donc pu se terrer dans un silence prolongé, terré au fin fond du Nouveau Mexique.

Fort heureusement le silence n’aura guère duré. Ce nouveau disque de Beirut est en fait un diptyque avec un premier CD enregistré l’an dernier avec une troupe de 19 musiciens mexicains, The Jimenez Band, et un second qui rassemble les premières compositions de Zach Colon, enregistrées dans sa chambre, son le nom de Realpeople.

Deux disques si différents et pourtant si proches. Tout d’abord, on ne vous cachera pas à quel point retrouver l’univers à la fois Pop et folklorique de Beirut nous emplit de bonheur.

‘March Of The Zapotec’ nous replonge instantanément dans les meilleurs moments de ses deux premiers albums, car l’orchestre mexicain qui l’accompagne pourrait tout aussi bien être originaire des Balkans. Et surtout Beirut parvient une fois encore à imposer sa ‘griffe’, à envoûter littéralement des auditeurs venus de tous horizons. Un véritable pont entre les genres, qui bénéficie d’une atmosphère enjouée, presque festive, on se croirait dans un village de campagne, à l’occasion d’un bal d’été. C’est ainsi que ‘La Llorna’ ou ‘The Akara’ éveillent en nous une drôle d’envie de danser.

La danse, peut-être est-ce la face cachée de Zach Conlon, qui nous invite aujourd’hui à découvrir ses premières amours sur le 2ème CD intitulé ‘Realpeople : Holland’. Avant le folklore, l’Electro. Eh oui, seul avec son clavier vintage, celui-ci composait des titres Electro-Pop au parfum 80’s qui possédaient pourtant déjà, presque imperceptiblement, cet attrait pour les Balkans, comme on peut le deviner sur ‘My Wife, Lost In The Wild’. Des titres enregistrés avant la gloire, peut-être moins renversants, mais qui laissaient donc déjà présager déjà cette touche si particulière qu’adopterait Beirut par la suite (‘The Concubine’, notamment).

Deux EPs aussi différents que réussis, qui  nous donnent follement envie de continuer le voyage avec Beirut.

Titres conseillés : La Llorna, The Akara, My NIght With the Prostitute From Marseille, The Concubine

Pour plus d’infos:

Lire la chronique de ‘The Flying Club Cup’

http://www.beirutband.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Top