Vous êtes ici
Accueil > À la une > SHARON VAN ETTEN – We’ve Been Going About This All Wrong (2022)

SHARON VAN ETTEN – We’ve Been Going About This All Wrong (2022)

SHARON VAN ETTEN - We've Been Going About This All Wrong (2022)1. Darkness Fades
2. Home to Me
3. I’ll Try
4. Anything
5. Born
6. Headspace
7. Come Back
8. Darkish
9. Mistakes
10. Far Away

Date de sortie : 6 mai 2022 / Label : Jagjaguwar / Pays d’origine : Etats-Unis

En 2019 Sharon Van Etten s’était offert les services de John Congleton pour produire son albuum « Remind Me Tomorrow », un disque qui l’avait projetée dans une nouvelle sphère musicale, loin des complaintes Indie Folk de ses débuts.Si cet album avait eu l’avantage de la faire connaître à un plus large public, les fans de la première heure avaient de quoi être dubitatifs face à un disque aux sonorités plus pop, moins personnelles, même s’il le restait à travers ses textes.

Sur « We’ve Been Going About This All Wrong » elle aborde aujourd’hui la question en sens inverse : elle reprend les rênes de la production et revient vers une relative simplicité, mais aussi vers un modèle qui remet l’accent sur l’album dans son ensemble, notamment en prenant la décision de ne pas en dévoiler un seul titre en amont, les deux singles révélés cette année n’y étant pas inclus.

A travers ce titre aux multiples significations, on comprend vite ce qui a pu inspirer Sharon Van Etten, sans avoir à chercher bien loin. Le fait d’être mère a aussi changé la donne, son enfant et le cercle familial étant très présents sur ce disque, notamment sur « Home To Me », dédié à son fils. Ces moments d’intimité permettent aussi de diluer l’apparent désespoir de l’ensemble. On sent à travers chaque morceau la lumière poindre au bout du tunnel, même si beaucoup de titres jouent la carte du spleen déchirant – « Come Back » notamment – mais l’obscurité s’estompe aussi sur « Darkness Fades » comme le dit son nom !

On retrouve ainsi dans ce sixième album interprété avec cœur et passion beaucoup de similitudes avec « Are We There » sorti en 2014. Sharon Van Etten aime la complainte mais elle le fait avec un certain panache, tout particulièrement sur le titre « Mistakes », le plus direct de l’ensemble, mais aussi « Anything » qui n’est pas sans rappeler « Give Out » sur l’album « Tramp » (2012). Le fil conducteur entre chacun de ses albums reste la décharge émotionnelle susceptible de surgir à chaque instant, sans prévenir, comme lorsque sa voix monte d’une octave sur le refrain du rêveur « Far Away » à la fin de l’album, sur celui de « Darkness Fades » quand elle entonne ces quelques mots d’un ton affecté, le final épique de « Born » ou encore « Anything », où l’on découvre un personnage insomniaque et tétanisé par l’angoisse d’un monde qui va mal.

Ces chansons à la fois inquiètes et réconfortantes nous ramènent surtout à la Sharon Van Etten telle qu’on avait connue il y a 10 ans et aux raisons pour lesquelles nous l’avions alors écoutée en premier lieu : pour se sentir en vie.


Pour plus d’infos :

Lire l’interview de Sharon Van Etten, le 17 mars 2022

Chroniques :

Remind Me Tomorrow (2019)
Are We There? (2014)
Tramp (2012)

Le Café de la Danse, Paris, 28/05/2014 : galerie photos
La Maroquinerie, Paris, jeudi 24 mai 2012 : galerie photos

http://sharonvanetten.com/
http://www.facebook.com/SharonVanEttenMusic
http://twitter.com/SHARONVANETTEN
https://www.instagram.com/sharonvanhalen/
Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top