Vous êtes ici
Accueil > À la une > JARV IS… – Beyond The Pale (2020)

JARV IS… – Beyond The Pale (2020)

JARV IS... - Beyond The Pale (2020)1. Save the Whale
2. Must I Evolve?
3. Am I Missing Something?
4. House Music All Night Long
5. Sometimes I am Pharaoh
6. Swanky Modes
7. Children of the Echo

Date de sortie : 17 juillet 2020 / Label : Rough Trade – Beggars / Pays d’origine : Royaume-Uni

11 ans ! C’est le temps qu’il aura fallu à Jarvis Cocker pour revenir avec un nouvel album. Et « Room 29 » avec Chilly Gonzales me direz-vous ? C’est vrai, mais c’était un concept un peu différent dont il était surtout le parolier, sous un format plus proche de la prose que de la Pop. Revient-il alors avec un album Pop ? Eh bien non pas vraiment, enfin, pas selon ses dires en tout cas, mais le résultat n’en est pourtant pas si loin.

On avait déjà connu Jarvis en solo en 2006 et 2009, avec deux albums solides, aux textes toujours aussi drôles et inspirées, auxquels il ne manquait finalement que la touche Pulp, cet effet de groupe que l’on a bien du mal à recréer seul, même avec de bons musiciens. On ne savait pas alors qu’il faudrait attendre encore presque une décennie avant que renaisse cette alchimie, car JARV IS… n’est pas tout à fait un projet solo, mais une collaboration qui n’avait à l’origine pas vocation à devenir un album.

JARV IS… est un groupe avec Jarvis Cocker (chant, guitare, percussions), Serafina Steer (harpe, claviers, chant), Emma Smith (violon, chant de guitare), Andrew McKinney (basse, chant), Jason Buckle (synthétiseur & traitements électroniques) et Adam Betts (batterie, percussions, chant). Jarvis avait d’ailleurs produit l’album de Serafina Steer, « The Moths Are Real » en 2013, une artiste qu’il a toujours beaucoup soutenue.

JARV IS… s’est formé pour jouer un spectacle au festival de Sigur Ros « Norður og Niður » en Islande à la toute fin de l’année 2017, avant de faire une tournée à guichets fermés dans de minuscules salles au Royaume-Uni au printemps 2018. Les chansons ont ensuite évolué avec eux. Lors d’un concert à Peak Cavern dans le Derbyshire les pistes de base de deux des chansons qui ont abouti sur cet album (« Must I Evolve ? » & « Sometimes I am Pharaoh ») ont été enregistrées cette nuit-là.

Le groupe est ensuite allé aux États-Unis pour une apparition au festival Desert Daze en octobre 2018. L’arrangement de « Am I Missing Something ? » a été finalisé pendant ces concerts. Le site du festival à Desert Daze a été évacué peu après leur mise en place prévue à un orage électrique massif. Geoff Barrow (Portishead, Beak) a vu ce spectacle et a suggéré que le groupe puisse utiliser les enregistrements effectués en direct comme base d’un album.

Et c’est exactement ce qui est arrivé. Ce projet live a fini sur disque presque par hasard. Et le contenu est à la hauteur de ce que l’on pouvait attendre de l’ex-leader de Pulp, à tel point que l’on peut aisément faire le rapprochement avec son groupe mythique durant sa période plus électronique, celle de « Separations » qui précéda la vague Britpop. On y retrouve les mêmes atmosphères, l’envie d’expérimenter, mais aussi de danser comme l’évoque « House Music All Night Long ».

Il y a bien longtemps qu’on ne l’avait pas vu dans une telle forme. « Must I Evolve? » arrive à point nommé pour souligner ce travail de fond et cet œuvre résolument moderne de la part d’un artiste que certains auraient pu enterrer trop vite parmi les icônes du passé. Jarvis is back … Pardon : JARV IS ! …

Pour plus d’infos :

Chroniques :

Further Complications (2009)
Jarvis (2006)

Chroniques de Pulp :

‘We Love Life’ (2001)
‘This Is Hardcore’ (1998)
‘Different Class’ (1995)
‘His ‘n’ Hers’ (1994)
‘Freaks’ (1987)

http://www.jarviscocker.net/
https://www.facebook.com/Jarvis-Cocker-24870385942/
https://www.instagram.com/jarvisbransoncocker/

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top