Vous êtes ici
Accueil > Actualités > WOLF ALICE – Blue Weekend (2021)

WOLF ALICE – Blue Weekend (2021)

WOLF ALICE - Blue Weekend (2021)1. The Beach
2. Delicious Things
3. Lipstick On The Glass
4. Smile
5. Safe From Heartbreak (if you never fall in love)
6. How Can I Make It OK
7. Play The Greatest Hits
8. Feeling Myself
9. The Last Man On Earth
10. No Hard Feelings
11. The Beach II

Date de sortie : 4 juin 2021 / Label : Dirty Hit / Pays d’origine : Angleterre

C’était écrit : Wolf Alice allait devenir le nouveau grand groupe de Rock que le Royaume-Uni attendait depuis longtemps. Ce n’est pas arrivé en un jour, mais dès leurs premiers morceaux tous les éléments étaient là pour leur prédire un avenir radieux. La presse spécialisée à laquelle ils survécurent (NME) ne s’y était pas trompée, et à vrai dire… nous non plus !  Ainsi, les jeunes espoirs se sont vus gratifié d’un prestigieux Mercury Prize en 2018 avec leur second album « Visions of a Life ».

Le Rock nerveux des débuts, lorgnant parfois vers le Grunge, semblait déjà loin, même si Wolf Alice n’hésitait pas à s’accorder de temps à autres quelques passages particulièrement furieux, notamment avec « Yuk Foo ». Quatre ans plus tard le groupe continue son évolution vers un son plus ample et des compositions plus variées, et sans surprise plus produites, ce qui ne les empêche pas de conserver le supplément d’âme qui les caractérisait déjà si bien, et d’autres instants de défoulement comme « Play the Greatest Hits » (presque une copie conforme de « Yuk Foo ») sont encore bien présents.

Produit par Markus Dravs qui a déjà travaillé avec une impressionnante liste de groupes, dont Arcade Fire, Coldplay et Mumford & Sons avec qui il gagna un Grammy Award, mais aussi BjörkFlorence + the Machine, The Maccabees, Kings of Leon… « Blue Weekend » est certainement le disque qui vise grand, et plus large, pour investir les main stages des festivals et des stades en ces temps de retour progressif vers une vie plus normale.

Wolf Alice a cependant toujours eu le don de nous faire douter, notamment en ne dévoilant pas d’emblée ses titres les plus marquants. « No Hard Feelings » est un titre charmant qui ressemble plus à un intermède à la fin de l’album, en attendant le clou final, qu’une vraie introduction à cet opus. De même, « Smile » a beau être plus mordant, il n’est pas forcément représentatif de l’ensemble. On s’attardera plus sur « The Last Man on Earth », le premier extrait dévoilé qui illustre bien l’évolution sonore du groupe, en évoluant parfaitement vers un final épique, après une entrée en matière rondement menée par le chant et le piano d’Ellie Roswell.

Évidemment, ces changements peuvent aussi laisser le sentiment que Wolf Alice s’éparpille parfois dans tous les sens, mais cette envie de tout essayer les a finalement toujours bien définis, c’était déjà le cas sur leur premier album. Le groupe aime tout particulièrement laisser la tension de ses titres monter en douceur avant de mettre le paquet sur final, et ce dès le premier titre, « The Beach », tout comme le plus atmosphérique « Lipstick on the Glass », et bien entendu le final de l’album « The Beach II ».

Il y a dans les titres de Wolf Alice une évidence qui les rend particulièrement attachants, mais aussi une maîtrise qui les rend redoutables, « How Can I Make it Ok » en est sans doute le meilleur exemple, avec ses nappes de synthés et son énorme final qui arrive, une fois de plus, en crescendo. On ne se lasse pas de redécouvrir chaque titre au fil des écoutes et de se laisser emporter par le charme unique de Wolf Alice.

Pour plus d’infos :

Interview – Paris, vendredi 27 octobre 2017
Lire la chronique de « Visions of a Life » (2017)

La Maroquinerie, Paris, vendredi 27 octobre 2017 : galerie photos

Lire l’interview de Wolf Alice, le 13/11/2015
Lire la chronique de « My Love Is Cool » (2015)
Galerie photos du concert au festival des Inrocks, la Cigale, Paris, vendredi 13 novembre 2015

http://wolfalice.co.uk/
https://www.facebook.com/wolfalicemusic
https://twitter.com/wolfalicemusic

Vous aimerez aussi…

Laisser un commentaire

Top