Vous êtes ici
Accueil > À la une > Le Top découvertes 2020

Le Top découvertes 2020

Après le top général, focus sur les nouveaux talents qui ont sorti leur premier album en 2020 ! Voici  l’occasion de vérifier si les artistes sur lesquels nous misions en décembre dernier ont répondu présents. C’est indéniablement le cas pour Hazel English qui était dans nos radars depuis des années, mais qui sort seulement aujourd’hui son « vrai » premier album, ce qui lui vaut le droit de figurer parmi ces découvertes. Il en va de même pour Katy J Pearson, que l’on avait placé en haut de notre liste d’espoirs l’an dernier. C’était un peu moins vrai pour Beach Bunny, qui figurait aussi dans notre liste mais que nous connaissions à peine alors qu’ils s’apprêtaient pourtant à sortir l’un des disques les plus retentissants de 2020… La surprise n’en fut que meilleure, tout comme Samia qui nous a offert son premier « bébé ». Et n’oublions pas Sorry, donc le Rock décalé attendait depuis quelque temps son long format, Hermetic Delight, seul groupe français de ce classement, et DISQ, le seul groupe… masculin ! Et bien sûr vous trouverez une playlist pour écouter tout ça. Et si vous aimez ces artistes, d’autres titres sont à découvrir dans le Best of 2020, ici !

BEACH BUNNY - Honeymoon (2020)1. BEACH BUNNY – Honeymoon

Beach Bunny est un groupe Indie Rock originaire de Chicago. A vrai dire des groupes comme celui-ci on en a entendu des milliers. Mais parfois l’un d’entre eux a ce je ne sais quoi de plus qui fait que tout fonctionne et que, original ou non, on risque d’y revenir inexorablement et d’en savourer la musique pour un bon bout de temps. Beach Bunny l’a bien compris. Dans un monde ou les productions élaborées prennent de plus en plus de place, l’authenticité de leur premier album est une victoire par K.O. face au superficiel ambiant. Une lune de miel particulièrement excitante, on voudrait qu’elle ne s’arrête jamais !

HAZEL ENGLISH - Wake UP! (2020)2. HAZEL ENGLISH – Wake UP!

C’est difficile à croire, mais « Wake UP ! » n’est que le premier album d’Hazel English. N’y en avait-il pourtant pas déjà eu un en 2017 ? Eh non, malgré les apparences « Just Give In / Never Going Home » était une compilation de ses deux premiers EPs. On ne sait pas pourquoi cet album a mis tellement de temps à voir le jour, mais l’attente en valait grandement la peine. Bien plus qu’un coup d’éclat, « Wake UP! » est l’œuvre d’une jeune artiste déjà particulièrement accomplie et tous les voyants sont désormais au vert pour faire d’Hazel English the next big thing de la scène Indie, une étoile montante à ne surtout pas manquer.

KATY J PEARSON - Return (2020)3. KATY J PEARSON – Return

Incroyable ! On connaissait Katy J Pearson depuis des années… et on ne s’en souvenait plus ! Il faut reconnaitre que ça fait un moment déjà, lorsqu’elle jouait avec son frère dans le groupe Ardyn que nous vous avions présentés ici, en 2016. Elle est de retour avec son premier album solo, « Return », qui tranche radicalement avec les productions plus lisses et léchées de son premier groupe. L’Americana n’est effectivement jamais bien loin dans l’univers de Katy J Pearson qui, d’une voix assurée, nous transporte bien plus loin qu’en Europe.

SAMIA - The Baby (2020)4. SAMIA – The Baby

Nous vous l’avions annoncé pendant l’été : Samia a donné naissance à son premier bébé le 28 août. Et quel bébé ! Cet album à l’ADN totalement indépendant est la réaction de cette fille d’acteurs, qui a passé son enfance entre New York et Los Angeles, envers le show-business : Samia balaie tout cela d’un revers de la main.

SORRY - 925 (2020)5. SORRY – 925

« 925 » est un disque à découvrir, mais aussi à redécouvrir, un album à tiroirs dont chaque écoute réservera sont lot de surprises. Avec ce coup de maître, Sorry s’impose comme l’un des groupes les plus talentueux et novateurs de sa génération.

AOIFE NESSA FRANCES - Land of No Junction (2020)6. AOIFE NESSA FRANCES – Land of No Junction

Une première œuvre de toute beauté qui devrait plaire aux amateurs de la nouvelle vague Indie Folk incarnée par des artistes telles que Weyes Blood ou Aldous Harding, auxquelles elle n’a déjà rien à envier !

HONEY CUTT - Coasting (2020)7. HONEY CUTT – Coasting

Derrière sa fausse naïveté, cette Dream Pop d’un autre temps a de quoi rejoindre la grande famille des albums cultes d’un genre qui s’avère en fin de compte indémodable. Un concentré de charme à ne pas manquer !

SQUIRREL FLOWER - I Was Born Swimming (2020)8. SQUIRREL FLOWER – I Was Born Swimming

Avec cet album Squirrel Flower fait une entrée fracassante dans la famille des chanteuses qui font vivre leur musique avec leur cœur et risque sans nul doute d’en faire battre beaucoup.

Beabadoobee- "Fake It Flowers"9. BEABADOOBEE – Fake It Flowers

Voici un album qui ressemble presque à une collection de singles tant le potentiel de chacun d’entre eux est évident. Grâce à Beabadoobee le Rock n’est donc pas mort, et « Fake It Flowers » est certainement le plus beau cadeau qu’elle puisse nous faire.

MAITA - Best Wishes (2020)10. MAITA – Best Wishes

Avec son songwriting délicat, son excellent jeu de guitare et son identité Indie, cette native de Portland nous dévoile ce genre de disque qui sait être à la fois entraînant et attachant, comme l’avait si bien fait Stella Donnelly l’an dernier.

 

11. HERMETIC DELIGHT – F.A Cult

HERMETIC DELIGHT - "FA Cult" (2020)

Cet album déploie un univers sonore d’une efficacité redoutable, une expérience sensorielle qui vous prend aux tripes. Il aura fallu 10 ans à Hermetic Delight pour sortir son premier album, mais l’attente n’aura pas été vaine.

12. HELENA DELAND – Someone New

HELENA DELAND - Someone New (2020)

Helena Deland nous ouvre son cœur, ses joies, ses peines et ses angoisses, avec beaucoup d’élégance et surtout un rare pouvoir d’envoûtement. Le travail authentique d’une artiste qui n’a rien à cacher.

13. DISQ – Collector

DISQ - Collector

Dernière pépite du label Saddle Creek Records, Disq est peut-être bien le type de groupe américain qui faisait défaut depuis longtemps dans nos sélections. A coup de riffs aussi psychédéliques  que tranchants, le titre de cet album, « Collector », tombe à point nommé.

14. TIRED LION – Breakfast For Pathetics

TIRED LION - Breakfast For Pathetics

Le groupe australien composé de la chanteuse et guitariste Sophie Hopes et du guitariste Matt Tanner Tired Lion faît renaître l’esprit du rock alternatif des années 90 avec un son de guitare saturé plus vrai que nature.

15. JJ WILDE – Ruthless

JJ WILDE - Ruthless (2020)

Rockeuse Canadienne originaire de l’Ontario, JJ Wilde dévoile un premier album qui, à défaut de briller par son originalité, bénéficie d’un son de guitare percutant et d’une voix un peu railleuse qui ne manqueront de faire d’elle une icône sulfureuse du Rock alternatif.

16. SIR CHLOE – Party Favors

SIR CHLOE – Party Favors

Un petit album de 9 titres à peine plus long qu’un EP (27 minutes), mais c’est amplement assez pour admirer l’efficacité de ce groupe mené par la chanteuse Dana Foote, qui se revendique autant de Bikini Kill que de Stravinsky… même s’il nous fait bien plus penser au premier !

17. THICK –
5 Years Behind

THICK - 5 Years Behind

Le cœur de THICK balance entre Indie Rock et Post Punk, avec toujours en toile de fond un côté très DIY, ce qui nous rappelle les débuts intransigeants de groupes tels que Cherry Glazzer, mais avec en prime un beau capital sympathie !

18. ALEX THE ASTRONAUT – The Theory of Absolutely Nothing

ALEX THE ASTRONAUT – The Theory of Absolutely Nothing

L’australienne Alex the Astronaut s’est fait connaître par ses petits portraits du quotidien joués sur un fond d’indie folk et d’électronique. Après avoir tourné avec Stella Donnelly, elle sort ce premier album tellement attachant qu’on se demande si elle ne lui a pas piqué quelques idées !

19. WORKING MEN’S CLUB – Working Men’s Club

WORKING MEN’S CLUB - Working Men's Club (2020)

La révolution est en marche. Voici Working Men’s Club, un groupe qui fait du neuf avec du vieux, et qui réinvente pourtant les années 80. Les formations qui se réclament de cette époque ne manquent pas, mais ce qui est vraiment épatant, c’est qu’on a  l’impression que ce sont eux, les vrais, copiés par  les autres.

20. DANA GAVANSKI –
Yesterday is Gone

Dana Gavanski - Yesterday Is Gone (2020)

Curieuse et inventive, Dana Gavanski est un peu le chaînon manquant entre Aldous Harding, Weyes Blood, et Sharon Van Etten. Et dans trois ans ne vous étonnez pas tout le monde s’arrache ses places de concert, comme ceux de ses illustres aînées citées ci-dessus…

Laisser un commentaire

Top